Algérie: Les leçons de l'agriculture australienne.

 D. BELAID  Septembre 2013

 

Il y a, parait-il, des Algériens même à Sydney. C'est vrai que l'Australie est un beau pays avec un climat semblable au nôtre. L'intérêt de l'Australie pour nous Algériens, pourrait résider ailleurs que dans ses belles plages. Cet intérêt pourrait venir des performances agricoles australiennes. Les Australiens produisent du blé et de la viande de mouton en très grande quantité dans des régions semi-arides. Ils arrivent même à en exporter. Comment font-ils?

 

Tout d'abord, il s'agit de tenir compte d'un niveau de développement économique différent du nôtre et d'exploitations également de tailles bien différentes. Des exploitations de 1 000 hectares ne sont pas rares. Tout y est sur-dimensionné: semoirs, moissonneuses-batteuses, troupeaux de moutons. Ceci précisé, comment font-ils techniquement?

 

Des associations de cultures typiquement australiennes.

 

Une des particularités de la culture des céréales dans l'Ouest australien réside dans son association avec une légumineuse fourragère: le médicago. Cette plante, originaire d'Algérie, a été introduite en Australie dans les années cinquante. Elle est cultivée une année sur deux en alternance avec le blé. L'intérêt d'une telle pratique est d'associer de façon efficace élevage ovin et blé.

 

La première année, le médicago est semé à l'automne. Il sera brouté ensuite par les troupeaux de moutons. Cependant, au moment de la formation des graines, les moutons sont retirés des parcelles. Ils ne seront ré-introduit que lorsque ces graines se seront formées et tombées au sol. Comme, il s'agit de graines qui, à cause de leur tégument épais, ne germent qu'une année sur deux; elle ne gêneront pas la culture de blé qui suit.

Et les résultats ne se font pas attendre. Qu'on en juge. La rotation blé-médicago permet de gagner en moyenne 4,5 quintaux par hectare et d'améliorer le taux de protéines des grains. Lorsque le medicago est reconduit durant trois années, les rendements de blé passent à 16,2 quintaux /ha contre seulement 10 quintaux dans le cas d'une rotation blé sur blé. Mieux, le taux en protéines du grain est amélioré. Ce qui est un atout pour l'exportation.

 

Tableau: Rendement du blé en quintaux/hectare et taux de protéines du grain en % selon différentes rotations.

Blé sur blé: 10 et 9,1%. Blé sur médicago 14,5 et 10,9%. Blé sur «3 ans de médicago: 16,2 et 11,9%

 

 

Rotation

Wheat grain

Yield
(tonnes/ha)

Protein
(%)

Medics (Medicago spp.)

 

 

Continuous wheat

1.00

9.1

1 year medic: 1 year wheat

1.45

10.9

3 years medic: 1 year wheat

1.62

11.9

 

 

 

 

Bien que dans certaines conditions la jachère puisse permettre de conserver une partie des eaux de pluie, réduire les mauvaises herbes et les risques de maladies, celle-ci a été abandonnée au profit du médicago. L'avantage d'une telle pratique dans les zones de cultures extensives est de pouvoir se passer d'engrais azotés. En effet, le médicago comme toute légumineuse absorbe l'azote de l'air et en libère une partie sous forme assimilable pour les racines.

 

Une filière céréale structurée.


L'originalité de l'agriculture australienne ne s'arrête pas là. Depuis plusieurs années, le labour des sols a été banni. La pratique du non-labour s'est généralisée. Les semis se font directement sur un sol non labouré. Mieux; à la récolte, les pailles ne sont pas enlevées. Elles sont broyées et restent sur le sol. Elles permettent ainsi de protéger celui-ci contre l'érosion tout en l'enrichissant en matières organiques.

 

Le secteur céréalier étant très développé et contribuant de façon déterminante à la balance commerciale du pays à travers des exportations, toute une filière s'est constitué autour des céréales. Du matériel spécifique est produit localement, la recherche agronomique autour du blé et de l'élevage des moutons est de renommée internationale.

 

Le matériel produit permet également, dans les stations de production de semences, d'opérer un tri des grains de blé devant semés. Des travaux ayant montré lors du semis l'intérêt de levées homogènes et rapides pour l'obtention de bons rendements, est éliminé tout grain cassé ou de trop petite taille. En matière d'analyses de sols sont traquées les moindres carences. A cet effet, des analyses régulières des plantes permettent de détecter le manque des oligo-éléments susceptibles d'être bloqués par des sols riche en calcaire.

 

En matière d'élevage ovin, cette recherche est arrivée génétiquement à produire des races de moutons dont la laine incorpore des substances chimiques contre les mites. Des spécialistes de l'élevage ont étudié les conditions de bien être des animaux afin d'exporter par bateaux, des moutons vivants vers les pays du Golfe.

 

 

 

S'inspirer du modèle agricole australien?

 

Loin du modèle européen, l'agriculture australienne a su innover et trouver des solutions à la mesure des spécificités locales. Il y a là un modèle dont nous pourrions nous inspirer. Non pas pour le calquer sans réfléchir, mais pour s'en inspirer et en tirer le meilleur.

 

Concernant la taille des exploitations précisons tout de suite que l'Etat australien s'est approprié les terres des Aborigènes. Ces terres se sont ensuite retrouvées entre les mains de fermiers. Progressivement se sont constituées de gigantesques exploitations capables de rivaliser économiquement avec les producteurs Européens ou Américains. Ces exploitations hyper-mécanisées n'emploient que très peu de main d'oeuvre. En Algérie, les exploitations sont beaucoup moins grandes et permettent de faire vivre un million de familles.

 

Concernant les rotations faisant appel à des légumineuses de la famille du médicago, mérite toute notre attention. Et cela pour deux raisons. Tout d'abord, car ces légumineuses ont été développées en Australie à partir de graines algériennes. Par ailleurs, si on se replace deux cent ans en arrière, nos ancêtres pratiquaient ce système de jachère pâturée. Une année était semé du blé dur et l'année suivante la terre servait de terrains de parcours aux troupeaux de moutons. Parmi les plantes qui poussaient spontanément, on comptait des graminées mais aussi ces fameuses médicagos qui ont fait la richesse des fermiers australiens. Au printemps, ces légumineuses enrichissaient le sol en azote. Les troupeaux d'ovins broutaient les plants riches en protéines. Malgré la présence des troupeaux une partie de ces plantes avaient le temps de former des graines qui une fois tombées au sol assuraient la repousse des années suivantes. Ainsi, le pâturage permettait le contrôle des graminées et des légumineuses, il faisait office de moyen de désherbage.

 

Analyser scientifiquement les pratiques de nos aînés.

 

Quant à l'araire en bois de nos aînés, elle ne travaillait le sol qu'en surface. Elle épargnait ainsi la matière organique apportée chaque année par les racines. De récent travaux agronomiques viennent de mettre en évidence le phénomène de rhidéposition. Au cours de leur vie, les racines libèrent dans le sol des substances organiques. Elles augmentent ainsi la fertilité du sol. Fertilité réduite en cas de labour . En effet, le labour, en oxygénant le sol, favorise la minéralisation de cette matière organique. Or, c'est celle-ci qui joue un rôle d'éponge en absorbant l'eau des pluies et les substances minérales des engrais pour les restituer progressivement.

 

En combinant araire et jachère pâturée, les agriculteurs des zones semi-arides algériennes d'il y a deux cent ans et plus avaient trouvé un équilibre qui permettait une agriculture durable. Avec la colonisation, l'introduction de la charrue en acier et de la jachère travaillée ont rompu avec ce type d'exploitation du milieu.

 

La recherche agronomique australienne a su tirer partie de pratiques instinctives de paysans méditerranéens. Ces pratiques ont été analysées puis proposées sous une forme moderne aux agriculteurs locaux.

 

Actuellement le défi de l'agronomie algérienne est de proposer des pratiques respectueuses du milieu. Bannir le labour pour le remplacer par le semis direct est un moyen d'améliorer la fertilité des sols et de lutter contre l'érosion. Employer dans la rotation des légumineuses est un moyen peu onéreux d'apporter, tout ou partie1, de l'azote nécessaire aux cultures. C'est également tenir compte de ce lien trop souvent oublié entre azote minéral et matières organiques du sol. Baser des augmentations de rendement par le seul emploi d'engrais azotés tout en poursuivant les exportations hors de l'exploitation , des produits obtenus (grains et pailles) est une voie sans issue à terme.

 

Pour retourner, non pas à un âge d'or mythique, mais à l'agriculture durable des anciens, il s'agit de sélectionner les médicagos2 les plus adaptés à nos terroirs. Il s'agit également de produire des semences en grande quantité et à montrer aux éleveurs comment optimiser le pâturage de ces parcelles.

 

Enfin, remplacer le labour par des techniques de culturales simplifiées implique de mettre à la disposition des exploitants des outils à dents là où ne règne actuellement que des outils à disques (charrues et pulvérisateurs multi-disques). Enfin, dans l'optique du développement du semis direct, il s'agit de proposer des semoirs adaptés, c'est à dire rustiques et peu onéreux. Il serait illusoire de penser proposer au petit agriculteur l'utilisation de gros tracteurs à 4 roues motrices tirant de monstrueux semoirs européens sophistiqués. Déjà, avec l'aide d'experts internationaux, des agro-machinistes marocains et syriens se sont penchés sur la question. Dans chacun des deux pays de la fabrication de prototypes de semoirs, les ingénieurs sont passés au cap de la production de petites séries plus de 7 fois moins chères que leurs homologues européens.

 

Une autre leçon de l'agriculture australienne est de considérer le système d'innovations agronomiques non pas dans selon un schéma descendant (top-down) mais selon la technique des pôles de compétences. Autour de questions agricoles, sont associés agriculteurs, constructeurs de matériel, exportateurs et chercheurs.

 

L'agronomie algérienne a besoin d'imagination et d'un peu plus d'humilité. Il s'agit notamment de revisiter des pratiques anciennes à la lumière des avancées scientifiques afin de gérer au mieux notre capital le plus cher: le sol.

 


1En cas de conduite extensive l'azote apporté par le sol peut suffire. Ce n'est plus le cas en sol profond où des pratiques plus intensives sont plus appropriées.

2Des travaux réalisés par l'équipe du Pr Aïssa ABDELGUERFI ont permis de premiers résultats.

TECHNIQUE/BUSINESS

 

 

CONTACT

djamel.belaid@ac-amiens.fr

 

SITE HEBERGE

PAR 1&1

www.1and1.fr?kwk=197583116

 

PUBLICITE

Vêtements femmes

 

SANTE

Soigner son diabète

 

PUBLICATIONS

Agriculture de conservation

ITGC 2015 211 pages.

 

LIENS CONSEILLES

GRDC Australie

Céréales, transfert de technologie

 

GUIDES TECHNIQUES

Super guides de cultures.

 

 

للز ا رعة الحافظة

Construction de semoir

 

Alternatives Rurales  Pratiques agricoles au Maghreb

 

New Medit

Revue agronomique

 

Entraid

Matériel agricole

 

Permaculture DZ

Site Amis de P. RAbhi

   

E L E V A G E

Conseil en élevage en Algérie

Leader Sheep

 

Elevage de cailles

Cailles dans un garage

 

OPPORTUNITES D'INVESTISSEMENT

Ghriss Mascara - Algérie | Un fellah fabrique une ... - YouTube

Vidéo pour "https://youtu.be/r32AypUxdPg"
https://www.youtube.com/watch?v=r32AypUxdPg
o ...

Fabrication savon d'Alep

Technique artisanale.

 

 

Huile de menthe.

Principe: par distilation. Usage: bloquer la germination des pommes de terre

 

www.google.com/patents/WO2009068803A2?cl=fr

 

Semoir semis-direct:

Essai d'un prototype.

www.youtube.com/watch?v=SJcHIT7HY3c

 

 

Démarche cluster Unido * * * *

Comment développer son activité au sein d'un cluster

dans sa région. Cas de l'olive à Bouira.

www.unido.org/fileadmin/user...we.../interno_web_DEF.pdf
 
 

 

Utiliser le fumier

des élevages.

 

Production de biogaz

 

 

 

Traitement de semences

Semences de ferme.

 
www.youtube.com/watch?v=N-oqfVDvAnQ

 

 

 

How To Use A Pressure Canner

Atelier de conserves

www.youtube.com/watch?v=A-fFAlldDKM

 

How To Make Seitan - Viande végétale

www.youtube.com/watch?v=s9vHa66Bm5E

 

 

Espaces verts machine élagage taille

Elagage des arbres en ville ou en verger.

www.youtube.com/watch?v=uX3dgBNigRU

 

Contact:

www.coupeco.com/coupeco/contents/tailler_arbre_elagage/index.jsp?...

 

 

NOUVELLES TECHNOLOGIES

 

Irrigation nano

au Maroc.

 

Semoir Semis direct Irakien****

Ras Ar-Rumuh - YouTube

Vidéo pour "https://youtu.be/pS1yuxCH844"
www.youtube.com/watch?v=pS1yuxCH844
 

 

Grass Farmer 1414 - YouTube

Pour semer la jachère pâturée

Vidéo pour "https://youtu.be/plIp8DTJFKM"
https://www.youtube.com/watch?v=plIp8DTJFKM
 

 

Aquatrad Subsurface Drip System

www.youtube.com/watch?v=-DBdZ1XvRAo

 

 

ACTU ENTREPRISES

 

Vidéo pour "http://youtu.be/OPMTbk9vTIQ"
www.youtube.com/watch?v=OPMTbk9vTIQ

 

Tapis et revêtements (Algerian Bovines)

www.youtube.com/watch?v=fHrLyufuxCI

 

 

C O U P  DE C O E U R

قناة الشروق - تقنية البذر المباشر ITGC - semis ... - YouTube

Vidéo pour "https://youtu.be/xI254EcfDzs"
 
 
 
https://www.youtube.com/watch?v=xI254EcfDzs

 

Crème au chocolat - chef iatto tv - YouTube

"Danettes" au lait de soja et agar-agar

Vidéo pour "https://youtu.be/Vdch6K-mP9M"
www.youtube.com/watch?v=Vdch6K-mP9M

 

 

 

Engrais céréales

Solution Profert Azosul

 

 

 

 

Agrumes intensifs

Conseils de Mohamed MAYOUF

 

 

 

Désherbage bio - YouTube

Vidéo pour "https://youtu.be/q7Wyv0uTfp8"

www.youtube.com/watch?v=q7Wyv0uTfp8

 

 

Betterave sucre au Maroc

Barak Allah oufik Si Abdeslam.

 

www.youtube.com/watch?v=Cecv09YiipI

 

 

SITES .FR

Arvalis

 

Oléagineux

 

SITES .DZ

www.crstra.dz

www.inpv.dz

 www.itgc.dz

 

LE SITE.

Ce site vise à réaliser une veille technologique concernant l'agriculture en milieu semi-aride. Nous proposons ainsi de réaliser un transfert de technologie. Beaucoup d'agriculteurs et agronomes sont à l'origine de techniques innovantes, nous essayerons de mieux les faire connaître.

 

L'auteur de ce site est un ingénieur agronome ayant travaillé sur le terrain en Algérie (Batna) et en France (Oise). Passionné d'agronomie et d'une curiosité insatiable, il se propose d'être un "passeur de savoir".

ps: les contributions externes sont les bienvenues.


Mot d'ordre du site

"Une idée nouvelle par jour".

 

Nombre connexions:

100 000         en 2014

200 000 le 15.03.2015

300 000 le 13.09.2015

400 000 le 28.02.2016

500 000 le 07.07.2016

600 000 le 05.02.2017

700 000 le 02.07.2017

Merci pour votre intérêt.