Algérie: le croisement industriel en élevage ovin.

ENGRAISSEMENT DES AGNEAUX

Djamel BELAID. Mise en ligne le 28/10/2013. Modifié le 29/10/2013.

 

 

Le prix de la viande ovine montre l'insuffisance de la production locale. La rareté de l'aliment constitue un des facteurs limitant. Pourtant, il existe des systèmes d'élevages modernes peu connus localement. Il s'agit de l'élevage par croisement industriel. Comme les opérations d'améliorations génétiques sont longues l'idée est de réaliser des croisements entre animaux d'une race non améliorée avec ceux d'une race qui a fait l'objet de sélection. Le croisement industriel permet de produire des agneaux de boucherie pesant entre 25 et 35 kg à l'âge de 3 à 5 mois ce qui permet de gagner jusqu'à 33% sur l'âge d'abattage des animaux. Intérêt pour l'éleveur: des économies d'aliments sur le poste principal de dépenses. Moyennant une formation, ce genre d'ateliers d'engraissement pourrait être financé par des prêts de type Ansej.

 

 

Le contexte local de l'élevage.

 

-la steppe produit peu de fourrages du fait de la dégradation des parcours,

-le déficit national en matière de fourrages est estimé à 4 milliards d'UF,

-selon des spécialistes la steppe devrait développer des activités de naissance d'agneaux (zone de naissance) qui seraient engraissés en zone céréalières plus au Nord, là où les potentialités fourragères sont plus importantes,

-en zone steppique on observe de plus en plus la pratique de l'engraissement à l'orge des agneaux. Notamment de la part de petits éleveurs qui n'ont pas les camions pour déplacer leurs troupeaux vers les parcours steppiques les moins dégradés,

-les races ovines locales n'ont fait à ce jour aucun objet d'amélioration génétique sérieuse. Conséquences, des animaux aux indices de croît faible.

 

La technique du croisement industriel.

 

La technique du croisement industriel consiste à croiser des animaux de race locale (Ouled Djellal par exemple) à des animaux de race étrangère améliorée. Le but est de produire des agneaux qui seront engraissés et destinés à la boucherie. Il ne s'agit en aucune manière de produire des animaux reproducteurs. Les moutons issus de ce genre de croisements bénéficient d'un effet d'hétérosis. Cet effet peut être défini comme l'inverse de la consanguinité. Moins des animaux d'une même espèces sont proches, plus les descendants issus de croisements présentent des caractères améliorés.

 

Le croisement industriel a pour but d'améliorer le poids des animaux, la croissance, l'indice de consommation et la qualité des carcasses des agneaux destinés à l'abattage. Les géniteurs utilisés sont en géniteurs de grande taille avec une bonne conformation de carcasse.

 

Mr GABINA de l'Institut Agronomique Méditerranéen de Zaragoza en Espagne, notait lors d'un séminaire ayant eu lieu en 1995 et consacré à l'élevage ovin en zones semi-aride et aride « Les races les plus utilisées dans la région méditerranéenne comme race de croisement industriel ont été les allemandes d'origine Mérinos (Fleischschaff, landschaff et Mérinos Précoce), celles d''origine française (Ile de France et Berrichon du Cher), les britanniques de type Down (Suffolk et oxford Down) et la Texel ».

 

Les résultats espagnols.

 

Cette technique est utilisée dans de nombreux dont l'Espagne dont les conditions climatiques se rapprochent des nôtres. Et les résultats obtenus sont époustouflants. Des ingénieurs agronomes espagnols ont réalisé des expériences de croisements de mâles provenant des races Charmoise, Berrichon, Ile de France ou Fleischschaff avec la Rasa Aragonesa.

 

Mr GABINA explique le déroulement de ces croisements: «les agneaux obtenus ont été engraissés jusqu'à des poids vifs d'abattage allant de 24 à 40 kg. Les résultats montrent une nette réduction d'âge à l'abattage (jusqu'à 33%) et une importante réduction des niveaux d'engraissement rénal et pelvique (jusqu'à 37%) ». Les animaux engraissés atteignent donc plus tôt un poids de carcasse satisfaisant avec moins de gras. Etant donné le prix des aliments concentrés tel l'orge, il s'agit là d'un élément primordial pour tout éleveur. Or, il faut le redire, alors que nous comptons un grand nombre d'éleveurs, personne ne va vers eux leur expliquer ce genre de techniques.

 

 

Tableau: Résultats d'une expérience de croisement industriel (Espejo et al., 1974). Les chiffres indiqués dans le tableau correspondent au % de différents génotypes en référence aux valeurs de l'âge et du poids des agneaux purs Rasa Aragonesa (valeur 100). Les chiffres entre parenthèses correspondent aux valeurs absolues de l'âge en jours aux différents poids et aux poids de gras et pelvique à différents poids vifs d'abattage.

 

Mr GABINA note que la race de mouton Texel est la plus recommandée pour la production de carcasses lourdes. « C'est en effet la race qui permet d'obtenir les carcasses ayant le meilleur pourcentage de muscles ».

 

Le croisement industriel dans la pratique.

 

La réussite d'un croisement industriel dépend du respect de plusieurs facteurs:

 

-afin d'obtenir des agneaux de 25 à 35 kg en 3 à 5 mois, alimenter les mères en concentrés dès la lutte et correctement les agneaux en concentrés (élevage semi-intensif),

-s'assurer de la bonne conformation des béliers (bons aplombs, testicules normalement conformés),

-assurer une prophylaxie rigoureuse vis à vis des béliers de races étrangères souvent plus sensibles (risque de piroplasmose, lutte contre les tiques),

-ces béliers ne sont pas de bons marcheurs et supportent mal la température. On veillera à ne pas les sortir sur les parcours.

-assurer une préparation alimentaire à la lutte (3 semaines pour les brebis, 2 mois pour les béliers) afin de s'assurer un taux correct d'ovulation et de fertilité.

-en dehors de la préparation à la lutte les béliers ne doivent recevoir qu'une ration d'entretien de peur d'un engraissement excessif qui rendrait difficile le chevauchement des brebis.

-séparer béliers de races étrangères (sans cornes) et béliers locaux afin d'éviter les combats et blessures,

-éviter de mettre à la lutte des antennaises avec des béliers de races étrangères (notamment Ile de France) car risque d'agnelages difficiles. Préférer une lutte des primipares avec des béliers moins lourds (races locales),

-durée de lutte de 3 mois afin de regrouper les naissances,

-ne pas compter plus de 30 brebis par bélier afin d'obtenir un taux de fertilité élevé,

-choix sévère des brebis à mettre à la lutte selon l'âge, la fertilité, la situation sanitaire et l'état des mamelles (éviter les animaux avec mammites),

-pour la lutte choix d'antennaises atteignant 2/3 du poids de l'adulte,

-sevrage précoce des agneaux à la croissance faible alors qu'ils étaient sous la mère,

-sevrage pas avant 6 à 8 semaines (le poids doit avoir triplé par rapport à la naissance)

-vaccination absolument indispensable contre l'entérotoxémie, car le régime est très énergétique.

 

Le croisement industriel pris en charge par des associations d'éleveurs?

 

Cette technique n'est pas sans inconvénients. La plupart des races étrangères utilisées ne sont pas adaptées à la chaleur et à la marche. Par ailleurs, les mâles présente parfois une faible activité sexuelle, notamment au printemps. Le prix d'achat de ces béliers reproducteurs étrangers est élevé. Aussi note Mr GABINA « le coût de béliers par agneau né est en général bien plus élevé chez les agneaux croisés que chez les agneaux purs de la race locale ».

 

C'est aux cadres des services agricoles locaux avec les instituts techniques concernés à réaliser les essais permettant de voir les géniteurs étrangers les plus adpatés. Mais c'est aussi aux éleveurs de s'organiser en association, de demander des subventions aux pouvoirs publiques et de recruter des cadres afin de mener de tels essais afin de mettre sur le marché les géniteurs souhaités. Ils pourraient également s'associer avec des groupements d'éleveurs étrangers ou des sociétés étrangères de droit privé afin de commercialiser localement de tels géniteurs. L'expérience récente dans le domaine des productions végétales de sociétés étrangères recrutant des cadres locaux et commercialisant engrais et produits phytosanitaires montre une rapide diffusion du progrès technique dans les campagnes. Les réseaux de technico-commerciaux rémunérés au pourcentage de ventes réalisées et sillonnant les campagnes s'avère être un moyen efficace de vulgarisation.

 

Une technique pour jeunes de l'ANSEJ.

 

La technique du croisement industriel concerne uniquement la production d'agneaux pour l'engraissement. Il ne s'agit en aucune manière de produire des reproducteurs. Les races ovines locales sont bien plus adaptées aux conditions locales. Seule leur sélection future permettra des gains de croissance permettant de fournir plus de viande aux consommateurs tout en épargnant des ressources fourragères encore rares. Avec le croisement industriel, il s'agit d'engraisser, un peu comme en élevage avicole, des animaux améliorés génétiquement sur leur vitesse de croissance et de conformation de carcasses.

 

Ce type de croisement peut convenir à de petits éleveurs (zone steppique, zone céréalière, voire littoral) ne disposant pas des moyens pour accéder facilement à des parcours mais disposant de locaux pour des activités d'engraissement. Des crédits tels ceux attribués dans le cadre du dispositif de l'ANSEJ pourraient permettre de promouvoir cette technique en milieu rural et péri-urbain là où le chômage des jeunes reste élevé.

 

Aide des services agricoles locaux:

-création de groupes d'engraisseurs suivis par un technicien,

-formation des éleveurs,

-prêts financiers pour l'achat d'une trentaine de brebis (le prêt n'étant accordé qu'après l'obtention d'une attestation de formation minimale aux techniques modernes d'élevage),

-prêts financiers pour l'achat de l'aliment,

-centre de production de béliers,

-organisation d'un système de prêts de béliers (prêt tournant d'une trentaine de jours suivie d'une période de repos).

 

LA RACE TEXEL, UNE RACE A VIANDE.

 

Texel - La race qui a quelque chose pour tout le monde

www.youtube.com/watch?v=1KorShiA9nI

TECHNIQUE/BUSINESS

 

 

CONTACT

djamel.belaid@ac-amiens.fr

 

SITE HEBERGE

PAR 1&1

www.1and1.fr?kwk=197583116

 

PUBLICITE

Vêtements femmes

 

SANTE

Soigner son diabète

 

PUBLICATIONS

Agriculture de conservation

ITGC 2015 211 pages.

 

LIENS CONSEILLES

GRDC Australie

Céréales, transfert de technologie

 

GUIDES TECHNIQUES

Super guides de cultures.

 

 

للز ا رعة الحافظة

Construction de semoir

 

Alternatives Rurales  Pratiques agricoles au Maghreb

 

New Medit

Revue agronomique

 

Entraid

Matériel agricole

 

Permaculture DZ

Site Amis de P. RAbhi

   

E L E V A G E

Conseil en élevage en Algérie

Leader Sheep

 

Elevage de cailles

Cailles dans un garage

 

OPPORTUNITES D'INVESTISSEMENT

Ghriss Mascara - Algérie | Un fellah fabrique une ... - YouTube

Vidéo pour "https://youtu.be/r32AypUxdPg"
https://www.youtube.com/watch?v=r32AypUxdPg
o ...

Fabrication savon d'Alep

Technique artisanale.

 

 

Huile de menthe.

Principe: par distilation. Usage: bloquer la germination des pommes de terre

 

www.google.com/patents/WO2009068803A2?cl=fr

 

Semoir semis-direct:

Essai d'un prototype.

www.youtube.com/watch?v=SJcHIT7HY3c

 

 

Démarche cluster Unido * * * *

Comment développer son activité au sein d'un cluster

dans sa région. Cas de l'olive à Bouira.

www.unido.org/fileadmin/user...we.../interno_web_DEF.pdf
 
 

 

Utiliser le fumier

des élevages.

 

Production de biogaz

 

 

 

Traitement de semences

Semences de ferme.

 
www.youtube.com/watch?v=N-oqfVDvAnQ

 

 

 

How To Use A Pressure Canner

Atelier de conserves

www.youtube.com/watch?v=A-fFAlldDKM

 

How To Make Seitan - Viande végétale

www.youtube.com/watch?v=s9vHa66Bm5E

 

 

Espaces verts machine élagage taille

Elagage des arbres en ville ou en verger.

www.youtube.com/watch?v=uX3dgBNigRU

 

Contact:

www.coupeco.com/coupeco/contents/tailler_arbre_elagage/index.jsp?...

 

 

NOUVELLES TECHNOLOGIES

 

Irrigation nano

au Maroc.

 

Semoir Semis direct Irakien****

Ras Ar-Rumuh - YouTube

Vidéo pour "https://youtu.be/pS1yuxCH844"
www.youtube.com/watch?v=pS1yuxCH844
 

 

Grass Farmer 1414 - YouTube

Pour semer la jachère pâturée

Vidéo pour "https://youtu.be/plIp8DTJFKM"
https://www.youtube.com/watch?v=plIp8DTJFKM
 

 

Aquatrad Subsurface Drip System

www.youtube.com/watch?v=-DBdZ1XvRAo

 

 

ACTU ENTREPRISES

 

Vidéo pour "http://youtu.be/OPMTbk9vTIQ"
www.youtube.com/watch?v=OPMTbk9vTIQ

 

Tapis et revêtements (Algerian Bovines)

www.youtube.com/watch?v=fHrLyufuxCI

 

 

C O U P  DE C O E U R

قناة الشروق - تقنية البذر المباشر ITGC - semis ... - YouTube

Vidéo pour "https://youtu.be/xI254EcfDzs"
 
 
 
https://www.youtube.com/watch?v=xI254EcfDzs

 

Crème au chocolat - chef iatto tv - YouTube

"Danettes" au lait de soja et agar-agar

Vidéo pour "https://youtu.be/Vdch6K-mP9M"
www.youtube.com/watch?v=Vdch6K-mP9M

 

 

 

Engrais céréales

Solution Profert Azosul

 

 

 

 

Agrumes intensifs

Conseils de Mohamed MAYOUF

 

 

 

Désherbage bio - YouTube

Vidéo pour "https://youtu.be/q7Wyv0uTfp8"

www.youtube.com/watch?v=q7Wyv0uTfp8

 

 

Betterave sucre au Maroc

Barak Allah oufik Si Abdeslam.

 

www.youtube.com/watch?v=Cecv09YiipI

 

 

SITES .FR

Arvalis

 

Oléagineux

 

SITES .DZ

www.crstra.dz

www.inpv.dz

 www.itgc.dz

 

LE SITE.

Ce site vise à réaliser une veille technologique concernant l'agriculture en milieu semi-aride. Nous proposons ainsi de réaliser un transfert de technologie. Beaucoup d'agriculteurs et agronomes sont à l'origine de techniques innovantes, nous essayerons de mieux les faire connaître.

 

L'auteur de ce site est un ingénieur agronome ayant travaillé sur le terrain en Algérie (Batna) et en France (Oise). Passionné d'agronomie et d'une curiosité insatiable, il se propose d'être un "passeur de savoir".

ps: les contributions externes sont les bienvenues.


Mot d'ordre du site

"Une idée nouvelle par jour".

 

Nombre connexions:

100 000         en 2014

200 000 le 15.03.2015

300 000 le 13.09.2015

400 000 le 28.02.2016

500 000 le 07.07.2016

600 000 le 05.02.2017

700 000 le 02.07.2017

Merci pour votre intérêt.