ALGERIE, NOURRIR LA TERRE POUR NOURRIR LES HOMMES

 

POLYAGRIFRANCE, UNE REVOLUTION POUR LA FERTILITE DES SOLS?

D.BELAID 2.07.2014

 

La société PolyagriFrance a présenté récemment à Béjaïa devant des cadres du secteur agricole son produit visant à restaurer une partie de la fertilité du sol. Il s'agit de granulés à épandre au sol et qui permettraient de retenir l'eau et les engrais. Cela ouvre la voie à un vieux rêve: modifier les propriétés physico-chimiques d'un sol.

 

UN ETAT DES LIEUX DE LA FERTILITE DES SOLS

Il est un fait connu, la plupart des sols en Algérie sont pauvres en matières organiques. Cela a plusieurs conséquences:

  • une moindre rétention de l'eau dans le sol,

  • une faible capacité d'échanges cationiques (CEC) qui fait que les engrais sont faiblement retenus par le sol,

  • une impossibilité de contrebalancer les conséquences d'un pH souvent élevé,

  • une vie biologique des sols réduite à sa plus simple expression,

  • une sensibilité accrue à l'érosion du fait d'une faible stabilité structurale.

 

La situation est plus grave dans le Sud. En effet, le sol est à tendance sablonneuse. Il retient encore moins eau et éléments minéraux. Les projets de mise en valeur, dont les céréales et fourrages sous pivots se trouvent pénalisés. Les irrigations doivent être soutenues de même que les apports d'éléments fertilisants d'où des coûts élevés.

 

S'ATTAQUER A LA SOURCE DES PROBLEMES

Le produit proposé par cette société française ne résoudra donc par toutes les conséquences du manque de matières organiques dans le sol. Il pourrait pallier seulement à quelque unes de celles-ci.

La réponse à cette baisse de fertilité serait de s'attaquer à la source du problème. C'est à dire de rechercher ce qui cause ce faible taux de matières organiques du sol.

Parmi celles-ci citons le manque d'apports régulier d'amendements organiques. Egalement le travail du sol, dont le labour et les façons superficielles à l'aide d'outils à disques au lieu d'outils à dents. Enfin, la poursuite de la pratique de la jachère travaillée.

Cependant, l'initiative est louable. Les responsables ayant assisté à la présentation des délégués de PolyAgriFrance ont d'ailleurs souhaité la réalisation de tests grandeur nature.

 

ARRIVER A MODIFIER LES PROPRIETES DU SOL?

Au delà du cas du produit de cette société, il apparaît qu'il serait donc possible de modifier quelque uns des paramètres physico-chimique du sol. Cela paraît ambitieux quand on pense aux masses de sol concernées. La tâche paraît irréalisable.

 

Pourtant des cas d'amélioration des sols existent. Ainsi, en Europe, en sol acide, existe la pratique des amendements calciques qui permet de relever le pH. En Algérie, comme ailleurs, les agriculteurs pratiquent l'épandage de fumier pour améliorer les propriétés du sol.

Les sols locaux étant riches en calcaire actif, le pH est élevé. Conséquences, des engrais phosphatés et des oligoéléments insolubilisés. Des pH moins élevés permettraient donc d'améliorer la nutrition des plantes et d'introduire des espèces préférant de pH neutres à acides comme le lupin.

 

Les pH acides se retrouvent en général en région granitique. C'est la décomposition de la roche-mère qui alimente le sol en minéraux. Par ailleurs, ces roches sont souvent issus de vieux massifs montagneux peu propices, de par leur altitude, aux dépôts de sédiments calcaires maritimes.

On peut se demander donc si des amendements provenant de sols granitiques, tels les amendements calciques en sol acide, ne pourraient pas faire baisser le pH en sol calcaire; par exemple en diluant ce calcaire. Dans la pratique agricole, il n'existe pas de telles façons de faire. L'explication provient de la dureté du matériau en question, de la lenteur de sa décomposition et de la trop grande quantité de calcaire actif dans les sols à amender.

 

LOCALISATION DES ENGRAIS, UNE VOIE D'AVENIR?

Une solution pourrait provenir de la localisation des engrais. Depuis peu, à l'étranger, sur les cultures à fort écartement tel le maïs l'apport localisé a permis des augmentations de rendements. C'est notamment le cas avec les engrais phosphatés d'habitude rapidement insolubilisés en sol calcaire. Apporter ces éléments au plus près des racines permet leur absorption avant cette insolubilisation. Des engrais azotés apportés selon cette même technique ont permis de bons résultats même pour des cultures à faible écartement.

 

La technique de la localisation d'éléments fertilisants sur le rang de culture modifie les données du problème. En effet, dans le cas d'amendements devant modifier des propriétés physico-chimiques du sol, on peut penser à essayer des modification limiter dans le temps et l'espace. Apportés au semis et en localisés de tels amendements pourraient s'avérer rentables du moins au vu des surfaces plus limitées à traiter. Déjà à l'étranger, des épandages localisés sur le rangs d'amendements organiques existent dans le cas du maïs.

On pourrait penser à de tels épandages pour des produits du type de ceux proposés par AgriPolyFrance ou pour des produits similaires. A quand de la poudre de granit ou un produit acidifiant équivalent apportée en même temps que la semence? Dans le cas des amendements organiques, cette éventualité pourrait être sérieusement envisagée en Algérie pour certaines cultures. Déjà, sont disponibles sur le marché local des concentrés d'amendements organiques riches en certains acides et permettant des effets maximum sur la fertilité tout en réduisant les volumes d'épandage.

 

En Algérie, la voie a été ouverte par la société ProFert qui commercialise des engrais acidifiants. Ceux-ci sont en général épandus en plein champs, car la technique de la localisation des engrais n'est pas connue en Algérie. Les semoirs à localisation d'engrais ne sont pas disponibles localement. Pourtant, ils pourraient être d'une grande utilité. C'est également aux agriculteurs, en collaboration avec des artisans, à procéder à des aménagements sur leur matériel. Cela, en attendant la mise sur le marché local d'appareils performants.

 

En Europe le GPS permet de retrouver d'anciennes traces de passage de roues de tracteurs. Il devient ainsi possible d'y repasser afin de préserver le reste de la parcelle du tassement induit par le passage des engins. Pourra-t-on un jour en grande culture modifier les propriétés physico-chimiques juste sur la ligne de semis et cultiver les années suivantes les cultures uniquement à cet emplacement? Dans les sols du Sud pourrait-on imaginer des opérations de lutte contre la salinité localisées uniquement sur la ligne de semis? Seules ces zones pourraient ainsi être « rincées » avec de l'eau douce ou seulement au semis car certaines plates telles le sorgho sont surtout sensible au sel au moment de la germination. Dans ces mêmes régions que penser d'un apport localisé d'argile afin d'améliorer la CEC?

 

 

LA RHIZOSPHERE, CE MONDE INCONNU DES AGRONOMES

L'idée de cette modification des propriétés physico-chimiques du sol par des amendements mérite d'être fouillée. L'exemple des engrais acidifiants est un exemple de la prise en compte des mécanismes se déroulant au niveau de la rhizosphère. Les études concernant cette interface sol-plante font depuis quelques années l'objet d'études toujours plus nombreuses.

Ces études ont montré que l'environnement immédiat de la racine est sujet à des variations de plusieurs unités de pH selon le type d'engrais apporté et le type de culture. Nombre de légumineuses se sont avérées posséder de redoutables mécanismes à absorption du phosphore même insoluble pour d'autres espèces. C'est le cas du lupin ou de la féverole. L'option proposée par certaines équipes de recherche est de cultiver ces légumineuses avec une céréale afin de mieux faire profiter celle-ci du phosphore absorbé.

La prise en compte de ces mécanismes dont le siège se situe au niveau de la rhizosphère et qui est variable selon les éléments et les espèces considérés mériterait d'être faite dans le cas d'amendements susceptibles d'acidifier le sol ou du moins de modifier d'autres propriétés.

 

Outre la localisation on pourrait penser à des enrobages spécifiques des semences permettant de modifier localement leur environnement.

 

En conclusion, il apparaît que les produits de PolyAgriFrance explorent une voie nouvelle en agronomie. Ces produits méritent d'être testés avec attention. Par ailleurs, pédologues et phytotechniciens se doivent d'imaginer des produits similaires au regard des progrès en physiologie végétale et en machinisme agricole. La technique propose. Ce sera à la pratique de disposer en opérant un tri parmi toutes les solutions proposées. Cependant, cela ne doit pas empêcher de se pencher sur les vraies causes de la baisse de fertilité des sols en Algérie. Les apports réguliers d'amendements organiques ainsi que des pratiques de travail du sol préservant la matière organique du sol sont ainsi à privilégier.

Polyagri-hydrosol.com

www.polyagri-hydrosol.com/

 

 

 

ETONNANTE ANNONCE.

En Algérie, la sciure de bois peut avoir plusieurs usages en agriculture: comme litière en aviculture et comme amendement organique. Il est regrettable (pour ne pas dire criminel) de l'exporter au lieu de la mettre dans les champs. 28.02.2014

 

N°120647:  sciure de bois algerie publiée par SA...

producteur Recherche de client bois charbon fibre

Contacter l annonceur
Concernant cet annonceur
  • Pays: Algérie
  • Type: producteur
  • Inscrit depuis le 13/06/2013
sciure de bois algerie
entreprise implantée en Algerie produit une très grosse quantité de sciure de bois. Possibilité d’exportation sur tous pays par conteneur. Etudions toute proposition veuillez nous contacter par email ...merci
Quantite : 20000 tonnes
Annonce enregistrée le 14/06/2013 dans la rubrique bois charbon fibre

 

تعاونية الفلاحية كوباك للإنتاج النباتي والحيواني‬* * * * *

Extraordinaire vidéo qui montre 2'55'' la production de compost à partir de copeaux (BRF Bois Raméal Fragmenté). Une technique d'avenir pour maintenir la fertilité de en sol calcaire.

www.youtube.com/watch?v=FItis9hbEoI

 

 

Accueil / Site Agroécologie - Agroecologie - Cirad* * *  *

agroecologie.cirad.fr/

Un lien très important. Allez à la rubrique Tunisie. Lucien SEGUY y publie des rapports de mission Tunisie et propose des actions concrètes.

 

 

 

Amendements organiques: margines et des grignons* * * *

L'Institut Technique de l'Arboriculture et de la Vigne nous présente un document sur l'utilisation des margines et des grignons comme amendements organiques.
Un grand bravo à ceux qui ont initié ces essais.

 

www.youtube.com/watch?v=40AZPF20Q38

 

 

Etable en Kabylie

 

A 2'28 l'éleveur épand le fumier sur une parcelle. Un geste salvateur.

www.youtube.com/watch?v=wi9wQ5bkQHM

 

 

Broyeur artisanal de branches.

 

Quand on n'a pas beaucoup de fumier, on peut broyer des branches d'arbres, cela produit du BRF qui permet de fabriquer du compost agricole. L'idéal serait d'encourager les agriculteurs Algériens à planter des haies autour de leurs champs et à utiliser le branchage.  Biensûr ce broyeur est artisanal et mérite des améliorations. Mais quelle ingéniosité!

www.youtube.com/watch?v=zKq7JqYvdlg

 

Du miscanthus comme paillage horticole.

En Algérie, ce produit pourrait être une source d'amendements organiques.

www.youtube.com/watch?v=ToQ3P_4FliY

 

L'Agriculture Ecologiquement intensive 

 

Voilà ce qu'il nous faut en Algérie, des agriculteurs et techniciens qui raisonnent comme cela. Heureusement, que certains commencent.

www.youtube.com/watch?v=iinR5i4e5Oo

 

 

RENDRE SA FERTILITE A UN SOL

 

Ecoutez bien la première phrase de l'agriculteur dans cette vidéo: "On est dans un futur champs de maïs". Toute cette végétation ne va pas être récoltée mais apportée au sol pour le nourrir...

www.youtube.com/watch?v=1fRKT_Gidfo

 

Broyeur de paille sur la Sampo Rosenlew 2065

Remarquez le broyeur de paille incorporé à l'arrière de la machine. Ainsi, les pailles sont ré-incoporés au sol. La fertilité des sols est ainsi maintenue. Stratégie à envisager, au moins partiellement sur une exploitation. Il faut arrêter d'exporter le grain, la paille, les chaumes sans rien réstituer au sol. Ce n'est pas un système durable...

 


www.youtube.com/watch?v=ukkbnGbMJyU

 

 

Fourche avant our manipuler le fumier

 

Ce genre de fourche avant hydraulique est rès intéressante pour manipuler le fumier. Il est à espérer que PMAT ( ou un investisseur priv) va en fabriquer.

www.youtube.com/watch?v=xxMR6LUDth4

 

 

Gagnant sur tous les plans avec un sol vivant* * * *

www.youtube.com/watch?v=l8UNjeZJRU8

 

Sols vivants : cet hiver, vos intercultures travaillent pour vous

www.youtube.com/watch?v=iqZW4zt0t5A

 

1 - ALGERIE, NOURRIR LA TERRE POUR NOURRIR LES HOMMES.

Djamel BELAID.  Mis en ligne le 4 novembre 2013. Modifié le 9 novembre 2013.

 

 

Regardez la vidéo ci dessous prise en France. Il s'agit d'un semis de blé sur du radis. Comme toutes les crucifères, le radis a de petites graines qui germent dès la moindre humidité. L'idée serait d'obtenir en Algérie, des couverts de radis avant semis du blé. Certes, ces couverts ne seraient pas aussi fournis que celui sur la vidèo. Mais, en matière de semis sous couvert (SCV) comme le dit Lucien Séguy CIRAD), il faut être opportuniste et être prêt à semer dès qu'il a plu.

 

 APPORTER DE LA MATIERE ORGANIQUE AU SOL.

 

Le développement de l'irrigation d'appoint sur céréales peut aider à l'implantation de tels couverts. Mais pourquoi les détruire en faisant passer le semoir dedans comme sur la vidéo? Une telle masse végétale aurait pu servir de fourrages pour des moutons.

 

En fait, ce couvert a pour but de nourrir le sol. Il apporte au sol de la matière organique et vient stimuler une activité biologique du sol dont les vers de terre, véritables laboureurs du sol.

 

Il s'agit là de l'abandon d'un paradigme: enfouir au sol de la biomasse dans un pays  qui présente un déficit de 4 milliards d'Unités Fourragères.

 

SOUS PIVOT SAHARIEN, DE LA MO POUR COMBATTRE LE SEL?

 

L'apport de matière organique peut être un moyen de réduire la salinité des sols arides (voir la rubrique salinisation des sols). En améliorant la structure du sol, la matière organique du sol (MOS) favorise la percolation et donc le drainage du sel.

 

Les travaux de Koull Naïma (2007) à l'université de Ouargla (Magister) montre que l'apport de fumier permt:
- Une diminution du pH de 8,72 à 7 ,73 ;

- Une augmentation de la conductivité électrique de 4,30 à 7,83 dS/m ;

- Une augmentation de la capacité de rétention en eau de 29,96 à 39,45 % ;

- Une augmentation de la capacité d'échange cationique de 7,85 à 18,12 méq /
100g de sol ;

- Une augmentation des cations échangeables (le calcium, le magnésium, le sodium et le potassium).

 

Ce travail ne donne pas d'indication sur l'évolution de la densité apparente du sol étudié. Mais, l'effet des amendements organiques sur le sol est visible par l'augmentation de la rétention en eau du sol qui augmente fortement.

Leffet des amendements est fugace. La minéralisation est forte (3 mois) ce qui se traduit par une augmentation de la conductivité électrique.

 

La question posée est donc: comment trouver des sources de MO afin d'améliorer les propriétés du sol afin de lutter contre le sel?

 

Là aussi, comme dans l'étage semi-aride, la restitutions au sol des résidus de cultures est fondamentale.

D'autres stratégies sont possibles:

- ne pas labourer le sol afin de préserver le peu de MOS apporté par les racines et les résidus de récoltes (quand ils sont apportés),

- envisager des couverts végétaux provisoires avant la céréales: engrais verts de radis fourrrager,

- envisager dans la rotation la plantation de couverts (tel le sorgho) qui seront enfouis au sol.

 Ces différentes possibilités sont à tester. Il en va de la poursuite de l'irrigation sous pivot en zone aride.

 

LE BRF, POUR PALLIER AU MANQUE DE PAILLE?

Les sources d'humus pour le sol sont rares sur les hauts plateaux. Suggestion: mobiliser du BRF issu de la fragmentation de branchages.

 

Mieux que le compost, le bois raméal fragmenté ? - Terre vivante

www.terrevivante.org › ... › Jardin bioPotager bioAméliorer le sol

 

 

 

PRATIQUE ETONNANTE SEMER DU BLE DANS DE LA VEGETATION ENCORE EN PLACE.

Semis direct blé sur couvert de radis

www.youtube.com/watch?v=hjqx9Fz7nco

S. AISSAOUI INGENIEUR FRANCO-ALGERIEN QUI FILME LES AGRICULTEURS FRANCAIS.

Télécharger le document
(PDF - 344.5 ko)

 

Caméramania en sol vivant

Dominique Martin - Horizon n°78 ; février 2011


Télécharger le document
(PDF - 344.5 ko)

Extraits.

Imaginez un électron libre, version agricole, auquel on aurait greffé une caméra. Il tourne, questionne, furette en plein champ, capte tout ce qu’il voit, entend, rencontre, engrange à mesure qu’il s’imprègne. Rattaché à aucune maison mère, il n’y a que contre la page noire de son écran qu’il se cogne la bille et interagit. Des jours entiers à « dérusher », couper, monter. Cela donne un film. Plusieurs. Des DVD qu’il vend à domicile, par internet, poste lui même à ses clients. « Beaucoup m’écrivent avec leur commande. C’est ma récompense. L’un d’eux m’a écrit que c’est le meilleur investissement qu’il avait fait de toute sa carrière d’agriculteur. » Stéphane Aissaoui a en ce moment au moins cinq embryons de films qui lui poussent dans la tête. (...) Ces trois disques viendront enrichir la collection imaginée par cet artisan vidéo fondu d’agronomie : « Pour comprendre et progresser vers une agriculture réellement durable, productive, économe et rentable. »

Voilà plus de vingt ans que Stéphane et Isabelle, son épouse vivent à Tréffléan, une petite commune bretonne près de Vannes. Ingénieurs agro tous les deux, ils ont retapé une ferme bâtisse du 18e où ils ont élevé leurs trois enfants. Stéphane a pris ce virage radical de se mettre à son compte. En 1988, il crée sa société Agro vidéo com. « L’idée m’est venue subitement en voiture. Le temps du trajet, tous les aspects du projet s’étaient mis en place.  » A cet instant précis, Stéphane est conseiller auprès d’éleveurs charolais dans l’Yonne. Depuis l’Agro, il est passionné de vidéo, comme outil de formation et de vulgarisation agricole. La dernière année d’étude, il réalise deux petits films sur la production porcine avec un copain de promo chilien. Vivre de cette idée est le projet qu’il forme tandis qu’il sillonne encore la Bourgogne. Il s’agira de réaliser des vidéos pour le compte d’entreprises du secteur agricole. « Ce n’était envisageable qu’en Bretagne. » Où le couple s’installe et Stéphane embraye une étude de marché. Il trouve immédiatement des clients, démarre illico avec du matériel de location pour tourner des images de moisson. Puis il emprunte à ses parents pour acheter sa première caméra. « La vidéo était encore réservée aux grosses entreprises. » Avec sa compétence agricole et grâce à la vidéo légère, il offre de travailler seul, à « des tarifs beaucoup plus accessibles ». Coopératives, chambres d’agriculture, centres de comptabilité, vendeurs de matériel, firmes d’aliments, on lui donne du boulot pour 20 ans et plus. Stéphane poursuit aujourd’hui encore cette activité mais en sourdine. Depuis un an, il consacre l’essentiel de son temps à ses propres productions, dont il est seul maître. « Je peux faire ce que je veux, sans me limiter dans la durée. » Ses films à lui avoisinent les trois heures ! On est loin du clip pour meubler ou du format imposé type documentaire télé. Avec le DVD qui peut être lu et relu en plusieurs fois, on accède à un chemin pédagogique, structuré, argumenté, illustré. Et ça plaît. Stéphane a vendu deux mille galettes de ses films en 2010.

Du culot, il en faut pour se lancer caméra au poing dans l’inconnu. Stéphane a de qui tenir. Son père a quitté la Kabylie en 1948 pour s’installer à Vierzon. Ouvrier agricole, il travaille comme saisonnier dans les grandes fermes tenues par les colons : « Il crevait de faim quand il n’y avait pas de travail. Pour leurs enfants, mes parents voulaient autre chose que l’analphabétisme et le travail forcené très peu rémunéré. Un de mes oncles déjà installé a payé la traversée en bateau.  » Dans la France d’après-guerre, le père se fond dans la masse laborieuse. Il devient fondeur de plomb dans une usine de batteries. « Dès qu’il a pu, il a fait venir ma mère et mes frères et sœurs.  » Avant-dernier de neuf enfants, Stéphane voit le jour en 1960 dans la périphérie de Vierzon. Ses parents le mettent tout de suite dans le bain. « Comme nous étions des travailleurs immigrés, nous devions être irréprochables à l’école et toujours les premiers. » Ce qu’il sera jusqu’en fac. Meilleur de sa promo, on l’autorise à postuler sur titre à l’Agro de Paris. « Grâce à ma sœur qui vivait en région parisienne, j’ai pu y aller.  » Dans la famille, deux sœurs sont devenues médecins, une autre enseignante et deux frères sont journalistes. (...)

 

 

3 - LIENS POUR DES DIAPORAMAS.

 

17 Résultats
Pages 1 | 2


Système LOME : luzerne et autonomie en azote

Système LOME : luzerne et autonomie en azote - Diaporamas


Test de stabilité de sol chez Michel Roesch - Alsace- après 8 ans d'agriculture de conservation

Test de stabilité de sol chez Michel Roesch - Alsace- après 8 ans d’agriculture de conservation - Diaporamas

Suite aux démonstrations de l'aautomne de Jay Fuhrer, Michel Roesch de BASE Alsace a réalisé le test de stabilité du sol chez lui. La suite en images ...  - Lire la suite


Les couverts associés au colza : les résultats de la campagne

Les couverts associés au colza : les résultats de la campagne - Diaporamas


Journée technique BASE Alsace

Journée technique BASE Alsace - Diaporamas

Un diaporama réalisé par Michel Roesch de BASE Alsace pour résumer la journée terrain du 8 novembre 2011.  - Lire la suite


Construire un sol vivant

Construire un sol vivant - Diaporamas


Extrait des conférences TCS : Connaitre le sol

Extrait des conférences TCS : Connaitre le sol - Diaporamas


Maraîchage sous mulch

Maraîchage sous mulch - Diaporamas

Plus de photos sur Picasa : http://picasaweb.google.com/... Site Internet Eco-dyn : http://www.vernoux.org  - Lire la suite


Implantation d’un maïs dans un couvert de seigle - Diaporamas


Le sol de la vigne

Diaporamas


Extrait des conférences TCS : Le travail du sol en TCS et semis direct

Extrait des conférences TCS : Le travail du sol en TCS et semis direct - Diaporamas


Extrait des conférences TCS : La rotation en non labour

Extrait des conférences TCS : La rotation en non labour - Diaporamas


Extrait des conférences TCS : Les couverts végétaux

Extrait des conférences TCS : Les couverts végétaux - Diaporamas


Pratique de l'agriculture de conservation en zone semi-aride (wilaya de Sétif - Algérie)

Pratique de l’agriculture de conservation en zone semi-aride (wilaya de Sétif - Algérie) - Diaporamas

La ferme pilote de Ser Sour conduit depuis trois ans des essais en semis direct dans la zone sud de la wilaya de Sétif. Le semis direct a permis d'abandonner l'année de jachère du système traditionnel et d'augmenter les (...)  - Lire la suite


Essai Couverts après blé sans effluents organiques (Mundolsheim - 2008)

Essai Couverts après blé sans effluents organiques (Mundolsheim - 2008) - Diaporamas

La chambre d'agriculture du Bas-Rhin mène depuis plusieurs années des essais sur les couverts végétaux d'interculture. L'objectif est de tester les CIPAN standards et les espèces nouvelles de CIPAN en semis précoce, de (...)  - Lire la suite

 

Dans le Puy-de-DômeLe compost a trouvé des adeptes

23 janvier 2006 Sophie Giraud - Pamac REUSSIR GRANDES CULTURES
nb: au moins deux retourneurs d'andains existent en Algérie chez Bionoor et à Béjaïa (station d'arboriculture).

 

Le compostage des effluents d´élevage est une technique de transformation très ancienne, qu´a voulu remettre au goût du jour une Cuma du Puy-de-Dôme, matériels performants aidant. Aujourd´hui 260 éleveurs y adhèrent.

 

C´est en 1997, que la réflexion sur le compostage prend forme dans le Puy-de-Dôme, à l´initiative de Jean Jallat, directeur de la Fédération départementale des Cuma et Jean-Paul Couhert, professeur de machinisme à l´Enita de Clermont Ferrand. Une journée technique avait été organisée en mars 1998. Un an plus tard, riche de rencontres, d´expérimentations et de sondage auprès des agriculteurs, la Cuma devient opérationnelle. Fin janvier 1999 et après quelques jours de fonctionnement avec des tracteurs de Cuma existantes, le bureau décide de l´investissement d´un tracteur d´occasion qui sera attelé en permanence à la machine. La conduite sera assurée par un salarié, d´abord à temps partiel, puis à temps plein. Dès le premier mois, la Cuma réalise plus de 4500 m3 de premier retournement. A la fin de l´année 1999, la CUMA aura retourné quelques 35 000 m3, soit une moyenne mensuelle de 3150 m3 et compte environ 70 adhérents. Aujourd´hui, 260 agriculteurs ont été séduits par la technique qui présente des atouts majeurs pour un coût et des contraintes limités.
Par sa hauteur et sa largeur, l´andain doit s´adapter au retourneur. ©D. R.

Des conditions de réussite pour l´andain
Le compostage pour être réalisé par la machine de Cuma, qui a pour vocation le retournement favorisant la fermentation, requiert la constitution d´un andain répondant à certaines caractéristiques précises. Ainsi la largeur maximum à la base ne doit pas excéder 4 mètres, faute de quoi le rotor de la machine n´assurera pas la reprise du produit et son traitement. D´autre part, la hauteur initiale du dépôt ne devra pas dépasser 1,60 mètre sous peine de devoir laisser au fond du tas un volume non remué. Ces conditions sont généralement obtenues par la vidange de remorques de dix tonnes basculées non freinées. Le premier retournement n´intervient généralement pas avant une dizaine de jours de dépôt. Le deuxième retournement est effectué dans la quatrième ou cinquième semaine suivante. Sachant que la nécessité d´un troisième passage se décidera à la vue du résultat obtenu après un autre mois.
Le produit composté dégage une odeur de sous-bois, c´est un produit stable.©D. R.

Le stockage est possible avant d´épandre
L´épandage du compost peut se faire dès lors que le processus de transformation est terminé soit environ huit semaines après le premier passage. Produit stabilisé, le compost peut rester stocké dans l´attente de moments propices à son épandage. Il faut cependant veiller à ce qu´il ne se gave pas d´eau et devienne très difficilement utilisable. Les quantités préconisées en fonction de la valeur du produit se situent autour de 12 à 15 tonnes par hectare.
Au chapitre des coûts, la Cuma départementale du Puy-de-Dôme facture ses prestations selon le volume retourné. Le coût du mètre cube de fumier traité est établi à 0,92 ?, pour deux retournements, voir trois si nécessaire. Le capital social est, quant à lui, déterminé au volume de produit selon la base de 2 ? par tranche de 8 m3.
Le passage du retourneur relance et accélère les fermentations. ©D. R.

Le coût d´un traitement complet du fumier est de 0,92 euro au mètre cube. ©D. R.

 

Pour en savoir plus
Fédération départementale des Cuma du Puy-de-Dôme
Tél. 04 73 44 45 22

Sortie du fumier

 

Les grandes quantités de fumiers des étables nécessitent de développer en Algérie des fourches hydrauliques avant pour leur manutenutention et une meilleure utilisation du fumier.

www.youtube.com/watch?v=13OTNNSxMsg

 

 

Curage du fumier

www.youtube.com/watch?v=43SjgWb5QJw

 

Epandage du fumier

www.youtube.com/watch?v=60Ot_9lP-eQ

TECHNIQUE/BUSINESS

 

 

CONTACT

djamel.belaid@ac-amiens.fr

 

SITE HEBERGE

PAR 1&1

www.1and1.fr?kwk=197583116

 

PUBLICITE

Vêtements femmes

 

SANTE

Soigner son diabète

 

PUBLICATIONS

Agriculture de conservation

ITGC 2015 211 pages.

 

LIENS CONSEILLES

GRDC Australie

Céréales, transfert de technologie

 

GUIDES TECHNIQUES

Super guides de cultures.

 

Le semis direct en Syrie.

Une expérience pour l'Algérie****.

 

للز ا رعة الحافظة

Construction de semoir

(aller en bas de la page)

 

Alternatives Rurales  Pratiques agricoles au Maghreb

 

New Medit

Revue agronomique

 

Entraid

Matériel agricole

 

Permaculture DZ

Site Amis de P. RAbhi

   

E L E V A G E

Conseil en élevage en Algérie

Leader Sheep

 

Elevage de cailles

Cailles dans un garage

 

OPPORTUNITES D'INVESTISSEMENT

Ghriss Mascara - Algérie | Un fellah fabrique une ... - YouTube

Vidéo pour "https://youtu.be/r32AypUxdPg"
https://www.youtube.com/watch?v=r32AypUxdPg
o ...

Fabrication savon d'Alep

Technique artisanale.

 

 

Huile de menthe.

Principe: par distilation. Usage: bloquer la germination des pommes de terre

 

www.google.com/patents/WO2009068803A2?cl=fr

 

Semoir semis-direct:

Essai d'un prototype.

www.youtube.com/watch?v=SJcHIT7HY3c

 

 

Démarche cluster Unido * * * *

Comment développer son activité au sein d'un cluster

dans sa région. Cas de l'olive à Bouira.

www.unido.org/fileadmin/user...we.../interno_web_DEF.pdf
 
 

 

Utiliser le fumier

des élevages.

 

Production de biogaz

 

 

 

Traitement de semences

Semences de ferme.

 
www.youtube.com/watch?v=N-oqfVDvAnQ

 

 

 

How To Use A Pressure Canner

Atelier de conserves

www.youtube.com/watch?v=A-fFAlldDKM

 

How To Make Seitan - Viande végétale

www.youtube.com/watch?v=s9vHa66Bm5E

 

 

Espaces verts machine élagage taille

Elagage des arbres en ville ou en verger.

www.youtube.com/watch?v=uX3dgBNigRU

 

Contact:

www.coupeco.com/coupeco/contents/tailler_arbre_elagage/index.jsp?...

 

 

NOUVELLES TECHNOLOGIES

 

Irrigation nano

au Maroc.

 

Semoir Semis direct Irakien****

Ras Ar-Rumuh - YouTube

Vidéo pour "https://youtu.be/pS1yuxCH844"
www.youtube.com/watch?v=pS1yuxCH844
 

 

Grass Farmer 1414 - YouTube

Pour semer la jachère pâturée

Vidéo pour "https://youtu.be/plIp8DTJFKM"
https://www.youtube.com/watch?v=plIp8DTJFKM
 

 

Aquatrad Subsurface Drip System

www.youtube.com/watch?v=-DBdZ1XvRAo

 

 

ACTU ENTREPRISES

 

Vidéo pour "http://youtu.be/OPMTbk9vTIQ"
www.youtube.com/watch?v=OPMTbk9vTIQ

 

Tapis et revêtements (Algerian Bovines)

www.youtube.com/watch?v=fHrLyufuxCI

 

 

C O U P  DE C O E U R

قناة الشروق - تقنية البذر المباشر ITGC - semis ... - YouTube

Vidéo pour "https://youtu.be/xI254EcfDzs"
 
 
 
https://www.youtube.com/watch?v=xI254EcfDzs

 

Crème au chocolat - chef iatto tv - YouTube

"Danettes" au lait de soja et agar-agar

Vidéo pour "https://youtu.be/Vdch6K-mP9M"
www.youtube.com/watch?v=Vdch6K-mP9M

 

 

 

Engrais céréales

Solution Profert Azosul

 

 

 

 

Agrumes intensifs

Conseils de Mohamed MAYOUF

 

 

 

Désherbage bio - YouTube

Vidéo pour "https://youtu.be/q7Wyv0uTfp8"

www.youtube.com/watch?v=q7Wyv0uTfp8

 

 

Betterave sucre au Maroc

Barak Allah oufik Si Abdeslam.

 

www.youtube.com/watch?v=Cecv09YiipI

 

 

SITES .FR

Arvalis

 

Oléagineux

 

SITES .DZ

www.crstra.dz

www.inpv.dz

 www.itgc.dz

 

LE SITE.

Ce site vise à réaliser une veille technologique concernant l'agriculture en milieu semi-aride. Nous proposons ainsi de réaliser un transfert de technologie. Beaucoup d'agriculteurs et agronomes sont à l'origine de techniques innovantes, nous essayerons de mieux les faire connaître.

 

L'auteur de ce site est un ingénieur agronome ayant travaillé sur le terrain en Algérie (Batna) et en France (Oise). Passionné d'agronomie et d'une curiosité insatiable, il se propose d'être un "passeur de savoir".

ps: les contributions externes sont les bienvenues.


Mot d'ordre du site

"Une idée nouvelle par jour".

 

Nombre connexions:

100 000         en 2014

200 000 le 15.03.2015

300 000 le 13.09.2015

400 000 le 28.02.2016

500 000 le 07.07.2016

600 000 le 05.02.2017

700 000 le 02.07.2017

Merci pour votre intérêt.