Algérie. Agriculteurs: Prêts financiers contre formation?

 

Algérie. Agriculteurs: Prêts financiers contre formation?

Djamel BELAID 29 Octobre 2013.

 

Depuis ces dernières années de nombreux prêts, subventions, effacement de dettes, fiscalité dérisoires ont été accordés aux investisseurs agricoles. Des hausses de production des produits agricoles en ont résulté. Cependant, parfois ces hausses auraient pu être plus fortes. Par ailleurs, elles sont inégales selon les productions. Les causes sont variées. Il en est une criante: le manque de technicité des producteurs. Ne faudrait-il pas comme à l'étranger, conditionner l'attribution des prêts à l'obtention d'une formation de base?

 

Prêts, subventions, fiscalité …

Plusieurs produits font l'objet de soutien des pouvoirs publics. Afin de ne pas répercuter sur le marché intérieur la hausse des prix mondiaux des aliments pour volailles (maïs et soja), la TVA a été supprimée. Il en est de même pour certains produits phytosanitaires et vétérinaires.

L'aide des pouvoirs publics concerne également l'achat de matériel agricole dont les moissonneuses-batteuses et le matériel d'irrigation pour céréales.

Les investisseurs agricoles situés au niveau de périmètres irrigués reçoivent une aide à travers les investissements colossaux pour la réalisation de barrages hydrauliques.

Une autre forme d'aide s'opère à travers le soutien des prix à la production. Ainsi le quintal de blé tendre est acheté aux agriculteurs 3500 DA, celui de blé dur et de maïs 4500 DA. Le prix du carburant agricole est dérisoire.

Les mandataires en fruits et légumes bénéficient également d'un prix dérisoire des carburants, d'infrastructures routières et d'investissements publics tels la construction de marchés couverts.

Plusieurs agro-économistes ont noté une fiscalité absente ou dérisoire concernant le monde agricole. Quant aux dettes, elles sont parfois purement effacées. Cette quasi absence de rentrées fiscales agricole est inquiétante. Elle permet la création de rentes de situation, d'une inégalité sociale mais surtout d'une non contribution au budget de l'Etat dont les principales ressources reposent sur la vente d'hydrocarbures qui ne sont pas éternelles et qui sont concurrencées par le gaz de schiste.

 

Des exemples de production à haute technicité.

Ces dernières années le monde agricole a fait de grands progrès dans l'utilisation de techniques modernes. Le temps est révolu quand l'auteur de ces lignes prônant au début des années 80 l'utilisation de désherbant (2-4D) dans un champs de blé d'un domaine autogéré, les agriculteurs s'écriaient « mais cela va tuer le blé ».

 

Depuis quelques années les herbicides et fongicides sont beaucoup plus utilisés. Des productions de pois-chiches ou lentilles demandant l'usage d'herbicides moins courants se développent. En arboriculture ou culture sous serres, l'usage de produits phytosanitaires progressent. Idem concernant l'usage des engrais parfois incorporés à l'eau d'irrigation apportée par goutte à goutte (fertigation).

 

Chose inimaginable il y a quelques années, les céréales font parfois l'objet d'irrigation d'appoint grâce à l'utilisation d'enrouleurs. En production animale le progrès peut-être quantifié par le développement de l'élevage avicole en batteries ou les performances de vaches laitières importées. Dans les champs apparaissent de nouvelles machines dont des moissonneuses-batteuses avec trémie, des planteuses et arracheuses de pommes de terre, des tracteurs de forte puissance à 4 roues motrices, des semoirs à semis direct.

 

Certes les progrès sont inégaux selon les régions et les productions. Ils sont inégaux également selon la taille des exploitations, les moyens financiers disponibles ou la capacité à acquérir les aides de la part des pouvoirs publics.

 

Des progrès techniques, oui mais...

Nous signalions des progrès dans l'utilisation des moyens techniques les plus efficients pour augmenter la production agricole. Mais ces progrès sont inégaux selon les régions, les productions et la taille des exploitations agricoles. Par exemple, l'élevage en milieu steppique s'apparente à un mode de cueillette. La culture des céréales reste majoritairement en dessous des potentialités offertes par un milieu certes difficile et fragile. L'emploi des engrais est souvent inadapté aux types de sols. Quant à l'élevage il est marqué par un déficit de 4 milliard d'unités fourragères.

 

Par ailleurs, les moyens techniques doivent s'intégrer dans une vision durable du développement agricole. Il ne s'agit pas là de satisfaire à la mode de l'écologie, mais de prendre conscience de la fragilité du milieu semi-aride local. Comme le clame haut et fort l'Algérien Pierre Rabhi, le père de l'agro-écologie, il s'agit d'assurer le maintien de la fertilité des sols agricoles.

 

Les sols: il s'agit d'éviter érosion et désertification.

Les ressources hydrauliques: elles sont rares et pour certaines peu ou pas du tout renouvelables, il s'agit donc de les utiliser de façon efficientes.

Ressources humaines: la structure de la population fait que de nombreux jeunes sont à la recherche d'emploi. Il s'agit donc de créer des activités favorables à l'emploi.

 

 

Expériences de formation à l'étranger et en Algérie.

Dans de nombreux pays l'attribution de prêts bancaires est soumis à la détention de diplômes agricoles. Certes, il ne s'agit pas de demander aux futurs investisseurs agricoles d'obtenir un titre d'ingénieur agronome, mais au moins d'être capable de comprendre les bases de l'agronomie. En France, les maisons rurales ont fait beaucoup pour la formation agricole.

 

En Algérie, il existe des centres de formation agricoles pour adultes qui réalisent un travail extraordinaire. L'auteur de ces lignes a eu l'occasion de rencontrer un « chef de cultures » revenu d'une formation et montrant fièrement son cahier où étaient consignés parfois maladroitement des conseils d'entretien des arbres fruitiers. Certains centres de formation agricoles victimes de leurs succès sont débordés par les demandes.

 

Dans notre propos, il s'agit d'aborder la formation de personnes impliquées dans la production agricole ou désirant s'y impliquer. Il ne s'agit pas d'aborder la formation agricole au sens large dont celles de jeunes urbains. En effet, bien que profitable en général pour la société, ce type de formation s'accompagne d'un certain taux de pertes des personnels formés. Combien de cadres formés à l'agronomie se sont retrouvés à oeuvrer dans des secteurs non agricoles. Or, l'urgence de l'heure ne peut nous permettre de renouveler de tels manques à gagner.

 

Ces dernières années des efforts considérables ont été réalisés en matière de formation du monde agricole: journées d'études, stages, brochures, « école au champs ». Ces efforts de formation bien que réels restent insuffisants. Ils pourraient évoluer progressivement vers la mise sous d'une condition dans l'attribution des prêts agricoles: posséder une formation de base en agriculture.

 

Les moyens humains locaux existent. Il s'agirait de les mobiliser de façon à assurer des sessions courtes: cadres des services agricoles, cadres des centres de formation pour adultes, nombreux cadres de l'université, organismes privés de formation (?).

 

Pour les agriculteurs déjà engagés dans la production ces formations pourraient se dérouler en alternance.

 

Il est évident que la formation des agriculteurs ne peut résider dans cette seule mesure. Une formation doit exister tout au long d'une activité professionnelle. D'autant plus que les nouveautés sont constantes. Par ailleurs, il s 'agit de revoir les schémas de formation en milieu agricole. Ceux de type descendants ou « top-down » ont montré leurs limites. C'est ainsi que la mise sur pied de Groupes de Développement Agricoles composés des agriculteurs d'une petite région liés à une Chambre d'Agriculture ou à une organisation agricole professionnelle constituent des outils irremplaçables de formation, d'échanges et d'acquisition des savoirs.

 

Une question de justice sociale et d'aménagement du territoire.

 

La formation des investisseurs n'est pas seulement un moyen d'augmentation de la production agricole et un moyen pour les pouvoirs publics de s'assurer du bon usage des fonds engagés dans le secteur agricole. Elle constitue également un moyen de justice sociale et d'aménagement du territoire national.

 

Diverses études montrent en effet que malgré les récents programmes de développement rural, la pauvreté en Algérie concerne surtout le monde rural. Offrir des moyens d'investissement (dispositif Ansej) mais également de formation à des jeunes en situation d'échec scolaire ou disposant d'une formation secondaire est un moyen de répondre au mal être des zones rurales.

 

Procurer des moyens de formation en rapport avec une activité économique (ici agricole) est donc une façon de créer de l'emploi local. C'est donc rompre avec le processus d'exode rural et de bouches citadines à nourrir par des importations croissantes.

 

En conclusion:

Certes la formation ne peut à elle seule résoudre les questions complexes de développement agricole. D'autres aspects y contribuent de façon essentielle: telle l'accession aux aides des pouvoirs publics ou la garantie patrimoniale sur le long terme. Cependant, elle constitue une pierre à l'édifice vers un développement agricole et rural durable.

TECHNIQUE/BUSINESS

 

 

CONTACT

djamel.belaid@ac-amiens.fr

 

SITE HEBERGE

PAR 1&1

www.1and1.fr?kwk=197583116

 

PUBLICITE

Vêtements femmes

 

SANTE

Soigner son diabète

 

PUBLICATIONS

Agriculture de conservation

ITGC 2015 211 pages.

 

LIENS CONSEILLES

GRDC Australie

Céréales, transfert de technologie

 

GUIDES TECHNIQUES

Super guides de cultures.

 

Le semis direct en Syrie.

Une expérience pour l'Algérie****.

 

للز ا رعة الحافظة

Construction de semoir

(aller en bas de la page)

 

Alternatives Rurales  Pratiques agricoles au Maghreb

 

New Medit

Revue agronomique

 

Entraid

Matériel agricole

 

Permaculture DZ

Site Amis de P. RAbhi

   

E L E V A G E

Conseil en élevage en Algérie

Leader Sheep

 

Elevage de cailles

Cailles dans un garage

 

OPPORTUNITES D'INVESTISSEMENT

Ghriss Mascara - Algérie | Un fellah fabrique une ... - YouTube

Vidéo pour "https://youtu.be/r32AypUxdPg"
https://www.youtube.com/watch?v=r32AypUxdPg
o ...

Fabrication savon d'Alep

Technique artisanale.

 

 

Huile de menthe.

Principe: par distilation. Usage: bloquer la germination des pommes de terre

 

www.google.com/patents/WO2009068803A2?cl=fr

 

Semoir semis-direct:

Essai d'un prototype.

www.youtube.com/watch?v=SJcHIT7HY3c

 

 

Démarche cluster Unido * * * *

Comment développer son activité au sein d'un cluster

dans sa région. Cas de l'olive à Bouira.

www.unido.org/fileadmin/user...we.../interno_web_DEF.pdf
 
 

 

Utiliser le fumier

des élevages.

 

Production de biogaz

 

 

 

Traitement de semences

Semences de ferme.

 
www.youtube.com/watch?v=N-oqfVDvAnQ

 

 

 

How To Use A Pressure Canner

Atelier de conserves

www.youtube.com/watch?v=A-fFAlldDKM

 

How To Make Seitan - Viande végétale

www.youtube.com/watch?v=s9vHa66Bm5E

 

 

Espaces verts machine élagage taille

Elagage des arbres en ville ou en verger.

www.youtube.com/watch?v=uX3dgBNigRU

 

Contact:

www.coupeco.com/coupeco/contents/tailler_arbre_elagage/index.jsp?...

 

 

NOUVELLES TECHNOLOGIES

 

Irrigation nano

au Maroc.

 

Semoir Semis direct Irakien****

Ras Ar-Rumuh - YouTube

Vidéo pour "https://youtu.be/pS1yuxCH844"
www.youtube.com/watch?v=pS1yuxCH844
 

 

Grass Farmer 1414 - YouTube

Pour semer la jachère pâturée

Vidéo pour "https://youtu.be/plIp8DTJFKM"
https://www.youtube.com/watch?v=plIp8DTJFKM
 

 

Aquatrad Subsurface Drip System

www.youtube.com/watch?v=-DBdZ1XvRAo

 

 

ACTU ENTREPRISES

 

Vidéo pour "http://youtu.be/OPMTbk9vTIQ"
www.youtube.com/watch?v=OPMTbk9vTIQ

 

Tapis et revêtements (Algerian Bovines)

www.youtube.com/watch?v=fHrLyufuxCI

 

 

C O U P  DE C O E U R

قناة الشروق - تقنية البذر المباشر ITGC - semis ... - YouTube

Vidéo pour "https://youtu.be/xI254EcfDzs"
 
 
 
https://www.youtube.com/watch?v=xI254EcfDzs

 

Crème au chocolat - chef iatto tv - YouTube

"Danettes" au lait de soja et agar-agar

Vidéo pour "https://youtu.be/Vdch6K-mP9M"
www.youtube.com/watch?v=Vdch6K-mP9M

 

 

 

Engrais céréales

Solution Profert Azosul

 

 

 

 

Agrumes intensifs

Conseils de Mohamed MAYOUF

 

 

 

Désherbage bio - YouTube

Vidéo pour "https://youtu.be/q7Wyv0uTfp8"

www.youtube.com/watch?v=q7Wyv0uTfp8

 

 

Betterave sucre au Maroc

Barak Allah oufik Si Abdeslam.

 

www.youtube.com/watch?v=Cecv09YiipI

 

 

SITES .FR

Arvalis

 

Oléagineux

 

SITES .DZ

www.crstra.dz

www.inpv.dz

 www.itgc.dz

 

LE SITE.

Ce site vise à réaliser une veille technologique concernant l'agriculture en milieu semi-aride. Nous proposons ainsi de réaliser un transfert de technologie. Beaucoup d'agriculteurs et agronomes sont à l'origine de techniques innovantes, nous essayerons de mieux les faire connaître.

 

L'auteur de ce site est un ingénieur agronome ayant travaillé sur le terrain en Algérie (Batna) et en France (Oise). Passionné d'agronomie et d'une curiosité insatiable, il se propose d'être un "passeur de savoir".

ps: les contributions externes sont les bienvenues.


Mot d'ordre du site

"Une idée nouvelle par jour".

 

Nombre connexions:

100 000         en 2014

200 000 le 15.03.2015

300 000 le 13.09.2015

400 000 le 28.02.2016

500 000 le 07.07.2016

600 000 le 05.02.2017

700 000 le 02.07.2017

Merci pour votre intérêt.