ALGERIE

IRRIGATION D'APPOINT SUR CEREALES.

 

 

EXEMPLE DE PILOTAGE DE L'IRRIGATION * * * * 

 

PACA Fin d’irrigation du blé dur : de la chaleur pour accompagner la maturation des grains

Retrouvez le dernier bulletin d’avertissement à l’irrigation du blé dur, Cultivances.

Les partenaires régionaux (ARVALIS – Institut du végétal, Ardepi, SCP, Raison’Alpes, Lycée de Valabre et CIRAME) vous proposent des bulletins d’avertissement à l’irrigation du blé dur.

Au sommaire de ce numéro : point météo et stades, exemples de différentes situations avec suivis tensiométriques.

Consultez le dernier Bulletin Cultivances du 10 juin

Retrouver les précédents bulletins Cultivances :
- Message du 13 mai
- Message du 28 avril
- Message du 15 avril
- Message du 2 avril

Stéphane JEZEQUEL (ARVALIS - Institut du végétal)

 

 

IRRINOV®

Méthode de pilotage de l'irrigation

Concilier rendement et qualité grâce à une bonne maîtrise de l’irrigation

IRRINOV® est diffusée par culture dans des guides régionaux accessibles en ligne. Il donne des réponses concrètes et régionales aux questions des irrigants.

Avantages clés

  • Une alimentation hydrique optimale, sans gaspillage d'eau

  • Une prise de décisions facilitée et sécurisée

  • Des mesures sur le terrain compatibles avec le travail de l'irrigant

  • Un rendement élevé et une qualité optimisée des produits récoltés

Modalités pratiques

Dans cette méthode, on retrouve :

  • des conseils pour positionner les sondes tensiométriques nécessaires à la méthode et interpréter les mesures,

  • des règles pour piloter l'irrigation, depuis le déclenchement du premier tour d'eau jusqu'à l'arrêt  de l'irrigation, en fonction du stade de la culture et du type de sol,

  • un carnet de terrain, outil opérationnel indispensable pour déterminer et suivre les stades-clés de la culture et noter les apports d'eau effectués.

Contact

services@arvalisinstitutduvegetal.fr

 

Agri79 Informations 14 mai 2009 | Par Jean-Louis Moynier


Céréales - Irrigation des céréales à paille : choisir le bon moment

L’apport d’eau permet d’augmenter les gains de rendement.Lesquels varient toutefois en fonction du type de sol et de l’année climatique.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
 

 

L’irrigation des céréales à paille permet de maximiser et de régulariser les rendements, en particulier dans les sols à faible réserve hydrique et durant les années sèches. Les objectifs de rendement étant mieux maîtrisés, la fertilisation azotée est aussi ajustée et l’azote est mieux valorisé pour la qualité du grain lorsque les pluies se font attendre. C’est le cas pour le nord de la région où les enrouleurs sont sortis depuis début mai.

Situés autour de 2 à 2,5 q/ha pour 10 mm d’eau apportée, les gains de rendement demeurent variables en fonction du type de sol et de l’année climatique. En année normale, les besoins en eau d’irrigation varient de 25 à 90 mm selon le type de sol. En année très sèche, ils peuvent dépasser 150 mm dans les sols les plus superficiels (voir tableau). Les gains totaux liés à l’irrigation peuvent ainsi varier de quelques quintaux en sol profond ou lors d’une année humide à 20 25 q/ha en année sèche sur un sol superficiel.

La période de plus forte sensibilité des céréales s’étend du stade dernière feuille à grain laiteux. Toutefois, certaines années au climat sec début montaison, un premier tour d’eau au tout début de la phase sensible, dès 2-3 nœuds, est recommandé. Il peut s’avérer également profitable d’apporter un premier tour d’eau de 20-25 mm pour favoriser l’absorption de l’azote dès le stade 1 nœud en cas d’absence totale de pluie en début de montaison.

Afin de permettre une bonne valorisation de l’eau, on ne dépassera pas le stade « épiaison + 20 jours » dans les sols profonds, pour réaliser les dernières irrigations et « épiaison + 25 jours » (= stade grain laiteux) en sols superficiels. 

Les périodes d’irrigation des céréales étant très variables selon les années, des outils de pilotage comme la méthode IRRINOV®, sont disponibles pour aider les producteurs à mieux gérer leur irrigation.

La qualité des céréales est intimement liée à leur teneur en protéines. L’ajustement de la dose d’azote à apporter est donc primordial pour atteindre les objectifs de qualité. En situation irriguée, le potentiel de rendement supérieur à celui d’une culture sèche doit impérativement être intégré lors du calcul des besoins en azote de la parcelle.

Eviter  la sortie des étamines

Pendant la floraison et plus particulièrement pendant l’ouverture des glumes (sortie des étamines), l’irrigation peut amplifier les effets de la pluie en augmentant le maintien de conditions humides favorables à la contamination par les fusarioses et au développement de la moucheture pour le blé dur. Pour limiter ce risque, il est déconseillé d’irriguer pendant une durée de 8 jours environ à partir de la sortie des étamines.    

 

 

 

Etude de la tolérance a la séchresse de quelques varietés de blé ...

www.webreview.dz › ... › Volume 24Numéro 1 et 2
L'étude de la tolérance à la sécheresse du blé dur a été réalisée sur quelques ... L'effet de l'irrigation de complément a été significatif pour les caractères longueur ... Mekliche A. ... Annales de l'Institut National Agronomique El-Harrach (Alger).

Irrigation des céréales à paille : choisir le bon moment

14 mai 2009 Jean-Louis Moynier
AGRI 79 Informations :

L’apport d’eau permet d’augmenter les gains de rendement.Lesquels varient toutefois en fonction du type de sol et de l’année climatique.

 

 

L’irrigation des céréales à paille permet de maximiser et de régulariser les rendements, en particulier dans les sols à faible réserve hydrique et durant les années sèches. Les objectifs de rendement étant mieux maîtrisés, la fertilisation azotée est aussi ajustée et l’azote est mieux valorisé pour la qualité du grain lorsque les pluies se font attendre. C’est le cas pour le nord de la région où les enrouleurs sont sortis depuis début mai.

Situés autour de 2 à 2,5 q/ha pour 10 mm d’eau apportée, les gains de rendement demeurent variables en fonction du type de sol et de l’année climatique. En année normale, les besoins en eau d’irrigation varient de 25 à 90 mm selon le type de sol. En année très sèche, ils peuvent dépasser 150 mm dans les sols les plus superficiels (voir tableau). Les gains totaux liés à l’irrigation peuvent ainsi varier de quelques quintaux en sol profond ou lors d’une année humide à 20 25 q/ha en année sèche sur un sol superficiel.

La période de plus forte sensibilité des céréales s’étend du stade dernière feuille à grain laiteux. Toutefois, certaines années au climat sec début montaison, un premier tour d’eau au tout début de la phase sensible, dès 2-3 nœuds, est recommandé. Il peut s’avérer également profitable d’apporter un premier tour d’eau de 20-25 mm pour favoriser l’absorption de l’azote dès le stade 1 nœud en cas d’absence totale de pluie en début de montaison.

Afin de permettre une bonne valorisation de l’eau, on ne dépassera pas le stade « épiaison + 20 jours » dans les sols profonds, pour réaliser les dernières irrigations et « épiaison + 25 jours » (= stade grain laiteux) en sols superficiels. 

Les périodes d’irrigation des céréales étant très variables selon les années, des outils de pilotage comme la méthode IRRINOV®, sont disponibles pour aider les producteurs à mieux gérer leur irrigation.

La qualité des céréales est intimement liée à leur teneur en protéines. L’ajustement de la dose d’azote à apporter est donc primordial pour atteindre les objectifs de qualité. En situation irriguée, le potentiel de rendement supérieur à celui d’une culture sèche doit impérativement être intégré lors du calcul des besoins en azote de la parcelle.

Eviter  la sortie des étamines

Pendant la floraison et plus particulièrement pendant l’ouverture des glumes (sortie des étamines), l’irrigation peut amplifier les effets de la pluie en augmentant le maintien de conditions humides favorables à la contamination par les fusarioses et au développement de la moucheture pour le blé dur. Pour limiter ce risque, il est déconseillé d’irriguer pendant une durée de 8 jours environ à partir de la sortie des étamines.    

 

Conduite de l'Irrigation - Tunisie

www.youtube.com/watch?v=MEKq1nMF71o

Irrigation

Déclencher l'irrigation au bon moment

Une irrigation bien conduite permet de gagner 5 à 8 q/ha pour un apport de 30mm, mais il faut pour cela tenir compte des besoins en eau des céréales à chaque stade de leur développement, ainsi que des réserves en eau du sol. L'adaptation de la stratégie d'irrigation à la quantité d'eau disponible sur l'exploitation est également primordiale.

Les besoins en eau des céréales sont très différents suivant leurs stades de développement. Les besoins les plus élevés surviennent autour de la floraison. Leur augmentation significative débute à partir du stade 2 nœud. La phase post-floraison jusqu’au stade maturité physiologique nécessite une bonne alimentation hydrique pour assurer le remplissage des grains d’une part, et limiter l’échaudage d’autre part grâce à la capacité « réfrigérante » de l’eau.

Durant toute la durée du cycle, la consommation du blé dur comme du blé tendre pour un rendement attendu de 100q/ha est de 400-450mm. Cette fourchette dépend des conditions de croissance, du développement foliaire de la culture courant montaison et de la demande climatique. L’orge d’hiver a une consommation similaire. La consommation de l’orge de printemps est plus faible que celle du blé (15-25% entre stade épi 1cm et maturité) compte tenu de son cycle plus court.

Réserver l’irrigation en priorité pour la période autour de la floraison

La période de floraison est d’autant plus déterminante que les plantes sont sensibles au manque d’eau et que la probabilité d’un épuisement de la réserve en eau est forte. En cas de mauvaise alimentation hydrique durant ce stade, la fécondation est mal assurée, ce qui limite le nombre de grain par épi. Si ce déficit se poursuit après floraison,  une autre composante du rendement, le PMG, est également affecté du fait d’un mauvais remplissage des grains. Il est donc primordial de positionner les tours d’eau de manière à couvrir les besoins en eau durant les périodes de floraison et de remplissage. Cependant, l’irrigation est fortement déconseillée pendant une durée de 8 jours après la sortie des étamines car elle pourrait créer des conditions favorables aux maladies telles que les fusarioses des épis. Ainsi, si le risque de stress hydrique durant floraison est jugé élevé, il convient de réaliser un tour d’eau juste avant épiaison de manière à subvenir aux besoins de la plante durant cette période. En cas de sécheresse prolongé, un autre tour d’eau peut être réalisé après floraison pour assurer un bon remplissage des grains.

Une irrigation courant montaison ne doit être mise en œuvre que si la composante densité d’épis risque d’être limitante. En effet, une irrigation trop précoce et abondante conduit à un appareil végétatif exubérant, ce qui se traduit par une augmentation de la transpiration. Par conséquent, l’irrigation devra être plus soutenue par la suite pour répondre aux besoins en eau plus élevés de la plante. Les niveaux de croissance et de composantes de rendement sont souvent excédentaires en début de montaison. Ainsi, un déficit de consommation de 40mm pendant la phase de montaison est considérée comme acceptable sous réserve que le peuplement épi soit suffisant, et qu’il n’y ait pas de carence en azote.

Une irrigation précoce se révèle être très productive lorsqu’elle permet de lever une carence azotée induite par une mauvaise valorisation des engrais.

 

Casa Irrigation - Enrouleur Clip 4 - YouTube

www.youtube.com/watch?v=MakTbxUXOgo
5 sept. 2011 - Ajouté par Jaddoudi Oussama

 

TECHNIQUE/BUSINESS

 

 

CONTACT

djamel.belaid@ac-amiens.fr

 

SITE HEBERGE

PAR 1&1

www.1and1.fr?kwk=197583116

 

PUBLICITE

Vêtements femmes

 

SANTE

Soigner son diabète

 

PUBLICATIONS

Agriculture de conservation

ITGC 2015 211 pages.

 

LIENS CONSEILLES

GRDC Australie

Céréales, transfert de technologie

 

GUIDES TECHNIQUES

Super guides de cultures.

 

Le semis direct en Syrie.

Une expérience pour l'Algérie****.

 

للز ا رعة الحافظة

Construction de semoir

(aller en bas de la page)

 

Alternatives Rurales  Pratiques agricoles au Maghreb

 

New Medit

Revue agronomique

 

Entraid

Matériel agricole

 

Permaculture DZ

Site Amis de P. RAbhi

   

E L E V A G E

Conseil en élevage en Algérie

Leader Sheep

 

Elevage de cailles

Cailles dans un garage

 

OPPORTUNITES D'INVESTISSEMENT

Ghriss Mascara - Algérie | Un fellah fabrique une ... - YouTube

Vidéo pour "https://youtu.be/r32AypUxdPg"
https://www.youtube.com/watch?v=r32AypUxdPg
o ...

Fabrication savon d'Alep

Technique artisanale.

 

 

Huile de menthe.

Principe: par distilation. Usage: bloquer la germination des pommes de terre

 

www.google.com/patents/WO2009068803A2?cl=fr

 

Semoir semis-direct:

Essai d'un prototype.

www.youtube.com/watch?v=SJcHIT7HY3c

 

 

Démarche cluster Unido * * * *

Comment développer son activité au sein d'un cluster

dans sa région. Cas de l'olive à Bouira.

www.unido.org/fileadmin/user...we.../interno_web_DEF.pdf
 
 

 

Utiliser le fumier

des élevages.

 

Production de biogaz

 

 

 

Traitement de semences

Semences de ferme.

 
www.youtube.com/watch?v=N-oqfVDvAnQ

 

 

 

How To Use A Pressure Canner

Atelier de conserves

www.youtube.com/watch?v=A-fFAlldDKM

 

How To Make Seitan - Viande végétale

www.youtube.com/watch?v=s9vHa66Bm5E

 

 

Espaces verts machine élagage taille

Elagage des arbres en ville ou en verger.

www.youtube.com/watch?v=uX3dgBNigRU

 

Contact:

www.coupeco.com/coupeco/contents/tailler_arbre_elagage/index.jsp?...

 

 

NOUVELLES TECHNOLOGIES

 

Irrigation nano

au Maroc.

 

Semoir Semis direct Irakien****

Ras Ar-Rumuh - YouTube

Vidéo pour "https://youtu.be/pS1yuxCH844"
www.youtube.com/watch?v=pS1yuxCH844
 

 

Grass Farmer 1414 - YouTube

Pour semer la jachère pâturée

Vidéo pour "https://youtu.be/plIp8DTJFKM"
https://www.youtube.com/watch?v=plIp8DTJFKM
 

 

Aquatrad Subsurface Drip System

www.youtube.com/watch?v=-DBdZ1XvRAo

 

 

ACTU ENTREPRISES

 

Vidéo pour "http://youtu.be/OPMTbk9vTIQ"
www.youtube.com/watch?v=OPMTbk9vTIQ

 

Tapis et revêtements (Algerian Bovines)

www.youtube.com/watch?v=fHrLyufuxCI

 

 

C O U P  DE C O E U R

قناة الشروق - تقنية البذر المباشر ITGC - semis ... - YouTube

Vidéo pour "https://youtu.be/xI254EcfDzs"
 
 
 
https://www.youtube.com/watch?v=xI254EcfDzs

 

Crème au chocolat - chef iatto tv - YouTube

"Danettes" au lait de soja et agar-agar

Vidéo pour "https://youtu.be/Vdch6K-mP9M"
www.youtube.com/watch?v=Vdch6K-mP9M

 

 

 

Engrais céréales

Solution Profert Azosul

 

 

 

 

Agrumes intensifs

Conseils de Mohamed MAYOUF

 

 

 

Désherbage bio - YouTube

Vidéo pour "https://youtu.be/q7Wyv0uTfp8"

www.youtube.com/watch?v=q7Wyv0uTfp8

 

 

Betterave sucre au Maroc

Barak Allah oufik Si Abdeslam.

 

www.youtube.com/watch?v=Cecv09YiipI

 

 

SITES .FR

Arvalis

 

Oléagineux

 

SITES .DZ

www.crstra.dz

www.inpv.dz

 www.itgc.dz

 

LE SITE.

Ce site vise à réaliser une veille technologique concernant l'agriculture en milieu semi-aride. Nous proposons ainsi de réaliser un transfert de technologie. Beaucoup d'agriculteurs et agronomes sont à l'origine de techniques innovantes, nous essayerons de mieux les faire connaître.

 

L'auteur de ce site est un ingénieur agronome ayant travaillé sur le terrain en Algérie (Batna) et en France (Oise). Passionné d'agronomie et d'une curiosité insatiable, il se propose d'être un "passeur de savoir".

ps: les contributions externes sont les bienvenues.


Mot d'ordre du site

"Une idée nouvelle par jour".

 

Nombre connexions:

100 000         en 2014

200 000 le 15.03.2015

300 000 le 13.09.2015

400 000 le 28.02.2016

500 000 le 07.07.2016

600 000 le 05.02.2017

700 000 le 02.07.2017

Merci pour votre intérêt.