RUBRIQUE "BREVES ET COMMENTAIRES" Cette rubrique concerne des informations ponctuelles qui peuvent intéresser nos lecteurs.

 

 

BREVES ET COMMENTAIRES

ATTENDRE, JUSQU'A QUAND? 2.

Comme Cévital, devenez producteur d'huile

Pour cela semez ou encouragez des agriculteurs à semer des graines de colza (Rendement, jusqu'à 30Qx/ha) et pressez ces graines pour en faire de l'huile dans votre moulin.  En plus de l'huile, on obtient du tourteau de colza qui est un bon aliment du bétail. De tels circuits courts peuvent inciter les agriculteurs à faire des oléagineux. Rappel: le colza convient aussi comme fourrage en pâturage dès fin août (si irrigation d'appoint). Autre solution: semer du tournesol en dérobé dès juin après un fourrage avec irrigation d'appoint (attention matériel de récolte spécifique). Infos: www.cetiom.fr

 

Technique brumisation en étable

 

Intéressant aux heures les plus chaudes en étable.

La ventilation est aussi intéressante.

Mais pour quel coût?

www.youtube.com/watch?v=cLft_wuean0

 

 

 

 

 

 

Pain de Pomme de Terre?

خبز الباطاطة Si Laïd s'interroge.

www.youtube.com/watch?v=PJEzqx0Impc

B R E V E S  ( a r c h i v e s ) .

 

Hersage orge

 Superbe vidéo. Ne ratez pas la fin de cette vidéo

(on voit le résultat)!

www.youtube.com/watch?v=mSIVxuTPFFs

 

 

PRODUIRE DU FROMAGE

L'ONG Strasbourgeoise AMSED a organisé en Algérie (Tizi-Ouzou) des stages pour apprendre à fabriquer du fromage. Pour bénéficier de ces stages dans votre région, s'adresser à contact@amsed.fr . L'idéal est de réunir plusieurs personnes pour qu'un animateur se déplace.

 

Produire clôtures électrifiées

La pratique du pâturage de fourrages verts se développe.

Pour éviter le gaspillage, l'outil indispensable

est la clôture électrifiée. www.cloture.pro/

 

 

LE MISCANTHUS. Un "roseau" étonnant.

www.youtube.com/watch?v=ToQ3P_4FliY

 

ALGERIE-GAZON

www.youtube.com/watch?v=aWLF_8P6VbM

 

REGHAIA: NON AU CET

Depuis dix jours des jeunes bloquent la ligne de chemin de fer à Reghaïa. Motif: protestation contre la création d'un Centre Technique d'Enfouissement des déchets ménagers. Cela montre l'urgence du recyclage. Les pouvoirs publics doivent savoir que les ingénieurs agronomes ont une réponse à ce problème. Les déchets ménagers, une fois débarrassés du plastique, verre, fer et cartons peuvent être recyclés sous forme de compost. En effet, il suffit de mettre un composteur adapté dans son jardin, dans sa cour, au pied de son immeuble, sa terrasse, ou son balcon. Les épluchures de fruits et de légumes, le marc de café, les serviettes en papier se décomposent et donnent en quelques mois du compost agricole (terreau) très recherché par les agriculteurs. Une abondante documentation existe sur le Net dont (you tube). Le compostage peut être également réalisés sur des plateformes de compostage.

Suggestions aux Walis, Chefs de Daïra, Maire et autres responsables de CET: lancer des expérimentations vers les gens ayant des jardins puis vers des immeubles. Au début cela demande un encadrement (importance du gardien d'immeuble). Pour cela il faudrait s'assurer le concours d'un technicien agronome et d'un agent de santé afin de tester le système (type de bac le mieux adapté, fréquence de vidange des bacs par les services espaces verts des APC) et d'assurer toutes les conditions d'hygiène. Les responsables aux prises avec des difficultés énormes doivent savoir que le compostage en plateforme peut être réalisé sur le terrain d'exploitations agricoles. Il faudrait également envoyer des missions d'études à l'étranger où cela se développe beaucoup maintenant que les poubelles sont ramassées au poids (les gens qui ont un jardin font tous du compost). Chiche, osons... 

Contact: Voir l'Université de Constantine.bu.umc.edu.dz/theses/biologie/BOU6125.pdf

 

AGRICULTURE, QUELLE COOPERATION ENTRE FRANCE ET ALGERIE ?

 

La récente rencontre des ministres Algérien et Français lors du Salon International de l’Agriculture 2014 pourrait permettre une relance de la coopération agricole entre les deux pays. En la matière les positions sont inégales. La France est un marché excédentaire qui cherche à écouler ses surplus alors que l’Algérie connait des importations alimentaires croissantes. Mais l’agriculture française c’est aussi des méthodes nées de l’expérience de générations de paysans et d’industriels. Or, l’Algérie a besoin de voir ce qui se fait à l’extérieur pour choisir ce qui peut aider pour un développement agricole en faveur des populations. Quelle coopération imaginer entre les deux pays ? Nous proposons un aperçu non exhaustif des défis de l’heure. (Suite article rubrique "Economie")  3.03.2014.

 

 

 

POURSUITE ET EXTENSION DU PROGRAMME ALBAN

Dans la revue en ligne Econews Lahcène Brahim rapporte ce 9 mars 2014 qu'à l'occasion de l’évaluation des résultats obtenus dans le cadre des contrats de performance durant la campagne agricole 2012-2013, le ministre de l’Agriculture, Abdelouahab Nouri a annoncé le renouvellement de l’expérience avec l’association Bretagne International, en matière de production fourragère et de santé animale et l’élargir à d’autres wilayas ». Cette coopération entre l'Algérie et la Bretagne (projet Alban) vise, notamment, à mettre sur pied des groupes d'appuis lait (GASPELS) en partie formés au sein des Chambres d'Agriculture françaises au contact de techniciens expérimentés.

Il s'agit là d'une coopération qui permet un transfert de technologie et de bâtir un modèle de suivi de proximité des éleveurs. Il est à espérer que des Instituts Agronomiques profiteront de ces accords pour envoyer leurs étudiants en stage d'immersion auprès des structures agricoles bretonnes. D BELAID 11.03.2014

 

Contact ALBAN: Floriane LENORCY  f.lenorcy@bretagnecommerceinternational.com

 

 

BLE FRANCAIS, VERS PLUS DE PROTEINES?

Face à la baisse de compétitivité des blés français lié à leur faible taux de protéines AgriMer annonce un vaste plan de relance. "Le taux de protéine est un critère fondamental pour l’ensemble des marchés céréaliers. Les utilisateurs du monde entier sont particulièrement exigeants sur ce critère qui conditionne les process de transformation.

 

Dans la continuité des actions impulsées et conduites par FranceAgriMer depuis plusieurs années, un programme d’aide à l’équipement des protéines en matériel de mesure rapide du taux de protéine des grains, a été mis en place le 18 février dernier. Objectif : caractériser de façon objective la qualité des livraisons de blé tendre pour favoriser le conseil auprès des exploitants et la diffusion des bonnes pratiques agronomiques sur le terrain.

Une aide de 25 % de l’investissement dans la limite de 10 000 € par collecteur

 

L’aide octroyée par FranceAgriMer, réservée aux collecteurs déclarés, est fixée à 25 % du coût hors taxe du matériel, justifié par un devis, dans la limite de 10 000 € par collecteur pour toute la durée du programme qui expire le 31 décembre 2016. Sont exclus les frais d’installation des équipements (main-d’œuvre, frais de transport et de livraison)".

 

TAYEB EZZRAIMI, EXPORTER DES PATES ALIMENTAIRES ?

D. BELAID 4.04.2014

Dans le but de contrer les dégâts de la contrebande, Mr T. EZZRAIMI a évoqué en 2011 la possibilité d’exporter des pâtes alimentaires vers la Tunisie et la Libye*. Cette idée peut paraître séduisante. Quid du développement agricole des pays destinataires de telles exportations ? Suite rubrique "Agro-alimentaire".

 

 

CEVITAL: DOSSIER FAGOR BLOQUE EN ESPAGNE

Selon El Watan de ce jour, le dossier de rachat Fagor serait actuellement bloqué en Espagne. Il ne nous appartient pas de juger des investissements de groupes privés algériens. Cependant, en tant qu'agronome, il nous est possible de suggérer à Cevital, et à d'autres secteurs d'investissements possibles (SIM, ...). C'est le cas de la production de colza. Cette culture est inexistante en Algérie. Or les besoins en graines oléagineuses sont importants. Par ailleurs, cette culture libère assez tôt le sol et il est possible (avec irrigation d'appoint) de mener une culture dérobée. Enfin, le tourteau de colza peut rentrer dans la confection des rations alimentaires des animaux. Pour de petites exploitations, l'équipement d'un atelier de pressage à froid (comme pour les olives) permettrait de produire de l'huile et ces fameux tourteaux. Les groupes d'aliments du bétail ont tout a y gagner. On peut mettre jusqu'à 15% de tourteaux de colza en aliment poules...   D BELAID  22.03.2014

 

Blé, désherbage mécanique

 

Technique qui utilise houe rotative et herse étrille contre des plantules sur un blé bien implanté; ou bineuse pour l'inter-rang. Intéressant si absence de pulvérisateur ou pour compléter l'action de l'herbicide.  http://www.arvalis-tv.fr/fr/3102_materiels-de-desherbage-mecanique

Fiche technique: lpcbio.org/PDF/fiche-lpc-materiel_etrille.pdf

nb: Voir articles "Rubrique désherbage" du26 et 31.12.2013

 

 

ROUILLE* * * *

Détruire méthodiquement les repousses de graminées autour des parcelles de blé. Elles entretiennent le cycle du champignon responsable de la rouille. Observez attentivement ces repousses. Cherchez les traces de pustules sur les feuilles. Cela est d'autant plus important que l'hiver a été doux.

Astuce: voir le site Arvalis et cliquez sur les départements Sud de la France pour trouver ce type de conseil. Allez aussi sur les sites des Chambres d'Agriculture du Sud de la France.

 
INPV Station Boufarik
(page Facebook)
Un grand bravo à la station de Boufarik pour son travail de sensibilisation. Nous vous conseillons sa page Facebook.
Le 21 janvier a été organisée une journée de sensibilisation sur :
-le désherbage chimique des céréales 
Mlle:Benchikh Khadidja
Mr:Lahlou Abdelmalek 
- Le Réglage de pulvérisateurs (ITGC)
Le lieu :FERME PILOTE SI ACHOUR (Beni slimane,W.de Medea)
Nombre des participants :36 (Cadres et Agriculteurs)
Cette initiative d'une page Facebook au niveau d'une structure agricole est un exemple qui devrait être imité. C'est aux cadres des DSA, antennes de CCLS, Instituts techniques, laiteries, moulins à huile, meuniers et semouleries d'utiliser internet afin d'être en contact étroit avec les agriculteurs de leur secteur. Internet est un moyen de se projeter hors du bureau. L'excuse de l'absence de véhicule est dorénavant caduque. Quant à l'analphabétisme supposé des fellahines, il y a le moyen des vidéos et des messages audio.

 25.01.2014 modifié le 14.02.2014

 

 

ALGERIE: SCANDALE DU SUCRE

Regardez le succès de la betterave à sucre (BS) mécanisée

et avec goutte à goutte  au Maroc.

En Algérie, certains disent que cette culture est inadaptée.

Cette affirmation est un véritable scandale. Face à l'inaction des services agricoles locaux, pourquoi ne pas importer des semences et lancer la BS sur de petites superficies en créant de petits ateliers de raffinage du sucre?

Contact achat semences: Société Deleplanque 01 34 93 27 16 laurence-s@deleplanque.fr

 

 

مكننة قلع الشمندر السكري بمنطقة ملوية‬‎

www.youtube.com/watch?v=cH52HwrP36w

 

 

 

 

انطلاق عملية توزيع الأسمدة والبذور الخاصة بزراعة الشمندر‬

www.youtube.com/watch?v=6988P-dSVdk

 

 

 

 

BLE, RELIQUATS AZOTES

Non réalisés en Algérie. Indispensables sur blé pour connaître l'azote du sol et ajuster les doses d'N sur culture pour ganger en rendement et protéines. Rappel: au contraire du P et K, le cycle d'N est biologique. La mesure de N du sol doit être ANNUELLE afin de tenir compte de la minéralisation et du lessivage. Préparez vos prélèvements de sol avant le stade épi à 1 cm. Ex d'organisation: www.agri82.fr › Fertilisation des productions végétales Ex d'interprétation:  agro-reporter.blogspot.com/2011/12/les-reliques-de-lazote-22.html

 

ALGERIE, LA REVOLUTION INTERNET

Il nous semble qu'en matière de vulgarisation agricole, internet peut permettre de contourner pas mal de lourdeurs aministratives. Face aux manque de moyens matériels, rien n'empêche tout cadre agricole de créer un site internet ou une page Facebook pour s'adresser aux agriculteurs de son secteurs. Chaque station d'essais, chaque échelon des services agricoles, chaque Chambre d'Agriculture, chaque CCLS, chaque laiterie, chaque moulin à huile peut avoir son site. La 3G est un atout. Contre l'analphabétisme de certains agriculteurs, il ne faut pas oublier que leur entourage ne l'est pas puis il y a les messages audio mais surtout you tube et les vidéos. Actuellement avec les nouveaux téléphones chacun possède dans sa poche l'équivalent d'une caméra. Or, en matière de vulgarisation rien ne remplace l'image et le son. Jamais l'agriculture algérienne n'aura bénéficié de conditions techniques aussi propices au progrès agronomique. 22.2.2014

 

 

 

AZOTE et NITRACHEK.

Afin d'ajuster les doses d'azote sur blé et orge, suite à la minéralisation automnale et au lessivage hivernal, il faut réaliser sur les parcelles une mesure du reliquat azoté en sortie hiver. Cela est fondamental pour le rdt et le % de protéines. Il est regrettable qu'au niveau de son réseau de céréaliers, Group Benamor ne base ses efforts pour la qualité que sur le choix variétal. Les abondantes pluies de cet hiver indiquent une tendance à de faibles reliquats azotés. Il faut augmenter les doses et les fractionner (voir l'intérêt du fractionnement sur le site ITGC).

Suggestion: que l'ITGC affiche, selon les régions, la tendance des reliquats azotés de cet hiver.  1)Chaque cadre de l'agriculture peut prendre une tarrière ou une bèche et faire des prélèvements de sol puis faire réaliser des analyses d'N. Le Nitrachek est un appareil intéressant selon Mme N. BOULELOUAH de l'université de Batna. 2) Chaque cadre peut ensuite diffuser les résultats sur internet. Il faut créer ces nouvelles habitutes.

Nitrachek-reflectometer - Eijkelkamp

fr.eijkelkamp.com › ... › Analyse des sols

 

 

nb: voir ce que publie Arvalis.fr dans la rubrique "Régions". Mode opératoire, une vidéo: http://youtu.be/CwvLbepueOc  * * * *

 02.02.2014. Modifié le 19.02.2014

 
Perspectives Agricoles Arvalis.

 

Permis de conduire pour
immigrés?

Les Français vont passer leur permis de conduire en Espagne ou au Portugal.
Cela coûte moins cher. Pourquoi ne pas proposer aux jeunes immigrés de venir passer leur permis en Algérie pendant leurs vacances? 13.02.2014

 

 

TOMATE CERISE TUNISIE

www.youtube.com/watch?v=Pf96AaDNkVw

 

AGRICULTURE URBAINE Tunisie

www.youtube.com/watch?v=UFHHrorjB04

 

 

 

 

Produire steack de soja* * * *

www.sojasun.com/produit-les-plats-Steaks+de+soja.html

 

 

Des algues pour les vaches* * * *

Intéressant: de l'argile et des algues. Question: que peut-on faire avec les posidonies retrouvées sur nos plages en Algérie? Elles aussi sont riches en oligo-éléments si demandés par nos vaches et nos cultures.

www.youtube.com/watch?v=DaJteGobOeY

 

 

 

 

 

Développer la 4e gamme en Algérie

Pourquoi ne pas développer les légumes frais lavés en sachets pour les cantines, les restaurant et les particuliers?

www.youtube.com/watch?v=2hGZ3mnrLWM

 

SEMENCES DE FERME
Le schéma actuel en Algérie consiste en la fourniture des agriculteurs en semences par l'OAIC. Malgré les efforts de l'OAIC et des CCLS, cela ne suffit pas. Résultats: des coûts plus élevés (exemple transport des semences, délais d'attente, variété non désirée). Il nous semble que les céréaliers devraient également s'équiper en matériel de tri (table densimétrique) et de bétonnières (ou équivalent) pour trier et traiter leurs semences. Ils y gagneraient en coût. Rappel: il faut faire baisser les coût de production étant donnés nos faibles rendements.
http://dlne.pagesperso-orange.fr/perrein/mtgrain.html

 

Agriculture bio et compensation carbone

Bionoor propose à des investisseurs Français d'investir dans la plantation d'arbres  en Algérie à raison de 24,90 € par arbre planté moyennant la délivrance d'un "certificat nominatif" compensation carbone. Idée à creuser et à élargir au non-labour (l'humus du sol ainsi économisé capte du C02). Serait-il possible de subventionner l'équipement des agriculteurs Algériens en semoir à semis direct par des entreprises françaises? Se renseigner sur la législation.

www.bionoor.com/

 

 DIVERS

  -- http://www.planproteines.org   Ou comment la France se mobilise pour produire des protéines. Et nous?

  -- Inscription à la news letter de Réussir Grandes Cultures: newsletter@reussir.fr

  -- Sulla-avoine à la place de vesce-avoine? Fourrages n°109 (page 41 à 51)

Un article intéressant qui montre que la vesce est dominée par l'avoine et perd ses folioles, ce qui n'est pas le cas du sulla.D'où un meilleur taux de MAD du mélange.

 

 

 

AGNELAGE D'HIVER

L'allaitement artificiel des agneaux les plus chétifs conditionne la rentabilité future de l'élevage. En Algérie, ces agnelages se font sur une longue période. Les brebis gestantes méritent une surveillance et un local à l'abri du froid.

revue-agro.univ-setif.dz/documents/Benyounes-et-al..pdf‎ et

www.ma.auf.org/ovirep/cours3/mort.htm

Un moyen pour regrouper les agnelages: utiliser des éponges vaginales de FGA.

ouled-djellal

www.univ-biskra.dz/courrierdusavoir/Revue_08/125-Lafri.pdf

 

 

POIS-CHICHE.

Comme pour beaucoup de cultures, un semis
précoce s’enracine plus tôt et échappe en partie à la sécheresse de mai-juin.
Mais il sera aussi plus sensible au salissement.
Le meilleur compromis semble être du 15/1 au 15/2.
De bons résultats ont été obtenus avec des semis
de mi à fin décembre depuis 2 ans en France. Cela mérite

d’être essayé sur parcelle propre

 

 

CALENDRIER FOURRAGER.

Etudiant, j'avais entendu parler de calendrier fourrager. Dans la pratique quotidienne, j'ai peu vu cette notion mise en application, surtout en automne. Les agriculteurs font parfois de "l'orge en vert" (el gssil). J'ai pu voir en France que le colza fourrager pousse très vite dès fin août. Suggestion: avec l'irrigation d'appoint qui se développe, mettre en place à l'avenir de petites parcelles de colza ou chou fourrager qui peut se pâturer jusqu'au première gelées. dès maintenant, recherchez par tous les moyens des semences de ces fourrages à la croissance exceptionnellement rapide et si apprèciés des ovins et bovins.

 

 

 -- La difficile production de blé sous pivot saharien.

 

Mise en valeur Sahara algérien

cybergeo.revues.org › RubriquesEspace, Société, Territoire2013

 

Salinisation des terres sahariennes - univ-ouargla

www.univ-ouargla.dz/Pagesweb/PressUniversitaire/doc/.../E020201.pdf
 -- Passionnant interview de Mr KORICHI Nadhir directeur de la pêche Saharienne dans El Watan 11.11.13 Rubrique Aquaculture.

 

 

PRIX DU LAIT

La presse relate les hausses du prix du lait. Les efforts des pouvoirs publics n'ont pourtant pas cessé vis à vis de la filière. Suggestions. Introduire le colza fourrager qui pousse dès fin août en produisant une forte biomasse. Mieux faire connaître le sorgho. Développer les blocs multinutritionnels. Installer l'eau à volonté dans les étables. Améliorer la disponibilité en CMV. Encourager les groupes d'appui. Mais aussi, développer le lait de soja et les produits dérivés à base de lait de soja (suite voir rubrique Bovins Laitiers).

08.01.2014

 

 

Non labour, sols vivants

Retenez le nom du site, car il y a de nombreuses vidéos.

lateleagricole.net/recherche_chaine.php?rubrique=2...

 

 

T E C H N O L O G I E   N O U V E L L E

 

AZOTE

La société YARA propose une application originale pour ajuster les doses d'azote sur colza. Vivement que cela existe sur blé et que les normes soient adaptées à l'Algérie. "Pour utiliser ImageIT, il vous suffit de prendre plusieurs photos de la végétation. Vous envoyez ensuite ces photos vers les serveurs Yara qui effectuent les calculs de biomasse et de quantité d’azote absorbée puis vous renvoient les résultats sur votre smartphone ou dans votre boite email. www.yara.fr/‎  3.12.2013

 

 

Fertilisant bio 100% algérien

www.youtube.com/watch?v=EaCFr-ekNaU

Autre vidéo http://youtu.be/A0g8k16GkGM

 

 

Cultiver du poivrier

Je lisais dans le Figaro du 9.01.2014 que des colons Israéliens font pousser du poivrier dans la vallée du Jourdain. Pourquoi ne pas essayer en Algérie? (la plante aime la chaleur). Pour acheter des pieds, voici un lien:

www.aromatiques.com/fr/plantes/252-poivrier.html

 

A G R O T O U R I S M E

Les gîtes ruraux sont à développer. Ils créent de l'emploi. 

Maison d'hôte Akham : Beni-Isugen : Ghardaïa

www.routard.com › CommunautéHôtelsHôtels Algérie
www.youtube.com/watch?v=-cTJoWTSSRM

 

 

 

Trier la semence de ferme

Idée: créer de type d'entreprise en Algérie.

www.youtube.com/watch?v=FKHXYPbyTZw

 

 

 

LA FIN DU SACHET PLASTIQUE?

Le quotidien Liberté rapporte que Mr A. SELLAL a récemment demandé à Mostaganem, le remplacement d'ici 3 mois des sachets plastique de lait par un emballage en carton. Les entreprises d'emballage protestent (risque de licenciement de 5 000 personnes). Le sujet provoque un fort débat en ligne des lecteurs. Il nous semble préférable d'aller progressivement vers un conditionnement Tetra Pack dans le but d'une meilleure hygiène et d'une plus longue conservation.  www.lelaitsanslimite.ca/lait-longue.../comment-ca-marche.html

 12.01.2014

 

 

 

EFFET SEMIS DIRECT SUR STRUCTURE SOL.

A montrer à tout étudiant d'agronomie et aux agriculteurs qui labourent ...

AGR'EAU -

www.youtube.com/watch?v=LqBFz0dtfAk

 

 

 

BRF: HUMUS A MOINDRE FRAIS

18.12.2013 D. BELAID.

En Algérie les sols maraichers et ceux de grande culture requièrent des apports considérables de matière organique (M.O.). En effet, en se décomposant celle-ci permet d'apporter au sol de l'humus, véritable éponge retenant eau et éléments nutritifs. Cependant, les sources locales de M.O (fumier et paille) sont limitées. Le bois raméal fragmenté (BRF) pourrait constituer une alternative à ce grave déficit. (...)

Paysans d'Algérie | Zooms sur l'agriculture et l'alimentation

paysansdalgerie.wordpress.com/

 

Fabrication compléments minéraux

Remarquez la méthode du seau.

www.youtube.com/watch?v=07CmOv8ZOVU
 

CHAMBRE D'AGRICULTURE

Les sites internet des chambres d'agriculture en France sont passionnants: fiches techniques, témoignages, échanges entre producteurs. Chez nous, rares sont les Chambres qui ont des sites. Cela est d'autant plus important qu'entre les ingénieurs agronomes de l'Université et des Instituts Techniques, c'est aux techniciens de Chambre de faire la liaison avec les agriculteurs.

 

FABRIQUER DU SUCRE DE MAïS

 http://youtu.be/jisBG3egS8o

http://youtu.be/6-uL2oW4dcY

 Question: et si on produisait en Algérie du sirop de glucose à partir de pomme de terre? Quels dangers pour la santé?

 

 

VULGARISATION,

UTILISER LA VIDEO.

La vidéo suivante montre un technicien d'un institut technique qui, manifestement connait bien son sujet. Réaliser des vidéos techniques peut être un moyen en Algérie afin d'aller de l'avant.

Choisir les bons couverts - ArvalisTv

www.arvalis-tv.fr/fr/3930_choisir-les-bons-couverts
14 juil. 2011

 

 

Piégeage mouche olive

www.youtube.com/watch?v=nk5vjKZT3Tg

Est Alger: trafic ferroviaire bloqué pour la fermeture d’un CET

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

El Watan du 24.12.13 annonce la fermeture du trafic ferroviaire par des habitants refusant l'installation d'un CET sur leur commune. Cette manifestation pose la question du recyclage des déchets ménagers. La fraction organique de ces déchets doit être recyclée en demandant aux ménages d'utiliser des composteurs et de trier papiers, cartons, plastique, verre dans des conteneurs dédiés comme cela se pratique à l'étranger. Différents travaux universitaires algériens montrent qu'il y a des solutions. 24 12 2013 Voir Article de ce jour rubrique "Fertilité des Sols".

 

 

 

Sidi Bel Abbès : éclairage public solaire

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

M. Habchi note ce 22.12.13  dans El Watan qu'un "réseau d’éclairage public alimenté par l’énergie solaire sera mis en place, dans un proche avenir, dans la ville de Sidi Bel Abbès. (...) Ledit réseau, dont le coût global s’élève à 150 millions de dinars, devrait totaliser quelque 830 points lumineux.(...) Le projet devrait, a-t-on indiqué, être réalisé avec la collaboration de l’ENIE qui se chargera de la production et l’installation des panneaux solaires". Le dévelopement d'une production locale de panneaux pourrait à terme permettre des utilisations pour le développement rural. 23.12.2013.

 

THERMOSEED

La revue "Perspectives Agricoles" consacre un article au traitement à la vapeur humide des semences de céréales et de légumes. Résultats, des gains de rendements identiques aux traitements chimiques. Une idée pour d'éventuels investisseurs... 5.12.2013

ThermoSeed Disinfection - incotec.com

 

LE BRF, HUMUS PAS CHER

Pour améliorer la matière organique du sol, pourquoi ne pas utiliser du BRF?

Mieux que le compost

www.terrevivante.org › ... › Jardin bioPotager bioAméliorer le sol

Produire du BRF: http://youtu.be/Q5J7_f6EkGk

 

 

BRF, perspective d'avenir * * * *

www.youtube.com/watch?v=YTAIF2RYWcU

 

 

تقليص حجم النفايات المنزلية‬‎Recyclage épluchures

"Dirou b'hali"suggère cette dame. Elle a bien raison.

www.youtube.com/watch?v=PlJnG025raE

 

 

Huile de friture usagée: cancérigène!

L'huile de friture doit être renouvelée car elle est cancérigène. Un exemple (vidéo) de recyclage des huiles de friture usagées. nb: préférez les plats cuits sans huile. C'est meilleur pour la santé. Puis nous importons notre huile.   www.alloalhuile.fr

إعادة استعمال زيت القلي‬‎

www.youtube.com/watch?v=tkuwpPfzVpc

 

IRADDA à ALGER

L’Institut des Nations Unies d’Alger pour le Développement Durable (UNU-IRADDA) sera ouvert en Algérie. Le Conseil de l’Université des N.U, lors de sa 60ème session tenue les 21 et 22 novembre 2013, a adopté la résolution portant création de l’UNU-IRADDA, avec siège à Alger. Espérons que cela va permettre de booster le recyclage des déchets organique et le non-labour en Algérie. 22.12.2013

 

 

 

BENAMOR et MECATHERM, USINE A PAIN

Dans un entretien le 17.12.2013 à TSA, Mr L. Benamor annonce l'ouverture de l'usine de Corso dès février 2014. Le groupe Benamor s'allie avec le français Mecatherm

Remarque: Une telle centralisation pourrait permettre des innovations alimentaires comme l'incorporation de fibres (son) à la farine blanche. Il y a là les moyens d'éduquer le consommateur.

 

BLE: LA SEMENCE VECTEUR DE PROGRES

Ingénieur conseil auprès de gros céréaliers de l'Oise, j'avais fait un jour le point sur les traitements de semences du blé. Ils sont de plus en plus perfectionnés. Qu'en est-il en Algérie? Des agricuteurs se plaignent de la non disponibilité et de la qualité des semences vendues par les CCLS. Celles-ci ont-elles les moyens et le temps de produire de la semences de qualité? Ne faudrait-il pas encourager la productions de semences de ferme en favorisant l'acquisition des moyens appropriés: trieurs et produits. Le DG de l'ITGC signale qu'une majorité d'exploitations céréalières ont 10 ha. Développer des semences de fermes traitées seraient un progrès pour les exploitations qui n'ont pas de pulvérisateur. D BELAID 6.12.2013

 

LUTTER CONTRE L'EROSION
Eleve à l'INA, l'ouvrage sur l'érosion et la DRS de J. GRECO (MARA 1966) m'avait passionné. Jeune ingénieur à Timgad, je construisais des seuils de pierres dans les ravines. Affecté au barrage vert SN à N'gaous, je construisais des seuils et mettais à disposition des agriculteurs des caisses de jeunes plants de pin d'Alep. Un très beau document de Mr BOUGAA Lakhdar sur ce thème de l'érosion.

Lutte contre l'erosion - INRF

www.inrf.dz/Projetmedea2.pdf

 

CREATION DE GITES RURAUX

Un article passionnant de Mohamed Kali dans El Watan du 11.12.2013.

 

"Pour Oulhaça, il s’agira également de valoriser les biens immatériels qu’elle renferme, notamment par la promotion de l’écotourisme de proximité avec création de gîtes ruraux, de sentiers et de parcours pédestres. A cet égard, M. Andreas  Schmidt, adjoint du chef des Opérations de la coopération de la Délégation de la Commission européenne en Algérie et le professeur Omar Bessaoud ont retenu l’idée de PPDRI touristique autour de l’histoire des vestiges du royaume de Syphax, de la capitale Siga, du site antique romain d’Aïn Témouchent et d’un circuit touristique entre Siga et Honaïne."

 

LAIT: BAISSE IMPORTATIONS
Les douanes annoncent une baisse des importations de lait. Quelques suggestions:
- introduction du colza et du chou fourrager. Plantés dès août avec irrigation d'appoint, ces plantes poussent très rapidement et offrent bcp de matière verte jusqu'à l'hiver. Or, ces fourrages sont totalement absents localement. Il y a une focalisation sur les légumineuses, certes intéressantes mais moins productives en automne.
- offrir plus de place au sorgho (véritable usine à fourrage vert adapté à la chaleur contrairement au maïs),
- développer le foin de sulla-avoine comme en Tunisie (actuellement nous ne produisons que du foin de vesce avoine; or la vesce est une plante chétive),
- aider les éleveurs à acquérir de petites installations d'irrigation (produire du lait, c'est avant tout produire de l'herbe),
- aider les producteurs à installer des abreuvoirs automatiques et des pierres à lécher dans les étables (par grandes chaleurs, les animaux sont enfermés dans des bâtiments sans eau alors que le lait contient 87% d'eau. Ils ne boivent que quand ils sortent. L'eau doit être disponible, et à bonne température, à tout instant).
- développer les groupes d'appui techniques avec mise à disposition d'un technicien sur plusieurs élevages. Technicien dont le travail doit être CONTROLE par des représentants des éleveurs et des laiteries.
- développer la construction de matériel local (dont des fourches hydrauliques à l'avant des tracteurs afin de faciliter les manipulations du fumier). La base de l'amélioration fourragère passe par l'enrichissement des pâturages en fumier.

9.12.2013

PRODUIRE DU SUCRE EN ALGERIE

Mr Issad Rebrab a déclaré le 4.12.2013 à Mahmoud Chaal d'Econews qu'il n'est pas possible de produire de la canne à sucre en Algérie. Question: pourquoi cela est-il  possible au Maroc et ne le serait pas en Algérie? Certes, il s'agit d'une culture qui consomme de l'eau et qui craint le gel, mais le goutte à goutte enterré réduit ces besoins en eau. Puis cette culture peut permettre d'enrichir le sol, procurer du fourrage, créer des emplois locaux mais surtout assurer un minimum d'auto-suffisance. Puis, il n'y a pas que la canne à sucre, il y a la betterave sucrière www.youtube.com/watch?v=tscF_MRqKkI, le sucre de datte, de pomme de terre ou d'agave. Le PDG de Cevital le reconnaît lui même, les stocks de sucre de son entreprise ne couvrent que 3 mois de consommation locale. La parole devrait être donnée à un collectif d'économistes, agronomes, industriels,  agriculteurs et représentants des pouvoirs publics afin d'élaborer au sein d'un pôle d'excellence les moyens de se soustraire, même si ce n'est que de 10 à 20%, de notre dépendance à 100% de l'étranger. Ces quelques % d'autosuffisance pourraient constituer une arme non négligeable en cas d'une éventuelle crise mondiale sucrière et de négociations difficiles. Extraits d'Econews:

 

"Pourquoi la culture de la canne à sucre ne peut pas se faire en Algérie ?

Nous n’avons pas de terres qui répondent aux exigences de la culture de la canne à sucre. Ensuite, ce type d’agriculture a besoin d’énormes quantités d’eau. Pour produire 1 kg de sucre roux, il faut plus de 2 250 litres d’eau.  Cette quantité d’eau coûte 120 dinars, alors que le kilo de sucre roux est de 60 dinars. Sur le plan de la rentabilité, la culture de la canne à sucre en Algérie n’est pas rentable. (...)."

Suite à la rubrique "Brèves".

D. BELAID 8.12.2013

 

SEMIS PRE-BILAN MADR

 

"Le chargé de la communication au ministère de l’Agriculture et du Développement rural, Djamel Barchiche, nous a, en effet, indiqué que «les superficies emblavées (labourées et semées), au 5 décembre 2013, ont atteint 1 188 167 ha contre 1063856 ha à la même période de l’année dernière, soit une augmentation de 12%». D’après la même source, la quantité de semences vendue aux céréaliculteurs, à la même date, est de 1 658 470 de quintaux, contre 1 361 110 q vendus durant la campagne écoulée, soit une augmentation de 22%. S’agissant du niveau d’enlèvement des engrais de fond par les agriculteurs, il est de 868 080 q. Les superficies fertilisées ont atteint 397 528 ha, selon M. Barchiche. Ce dernier indique que les agriculteurs algériens recourent de plus en plus aux semences certifiées et réglementaires, ce qui, d’après lui, se traduira par impact remarquable sur la production et la productivité." in Algérie-Patriotique 10.12.2013.

Cela est réconfortant de voir ces progrès. Un grand bravo aux agriculteurs et cadres de l'agriculture. Mais les semis restent tardifs. Le non labour avec semis direct permettrait de semer au bon moment.

 

 

UN 2ème BARRAGE VERT?

L'Algérie doit lancer un second plan de barrage vert afin de contrer l'avancée du désert, a indiqué, selon l'APS, le 27.11.2013 le ministre de l'Agriculture et du développement rural, Abdelwahab Nouri.

Suite Rubrique "Brèves".

D. BELAID 1.12.2013

 Sur le même sujet, un article plus long a été publié dans le blog "Paysans d'Algérie" (voir Rubrique EROSION).

 

 

POMME DE TERRE, EN EXPORTER?

 

 Aïssa BOUZIANE rapporte dans Maghreb Emergent du 3.12.2013 que: L’Algérie est en effet devenue autosuffisante en pomme de terre, selon le ministre de l’agriculture Abdelouahab Nouri, qui n’hésite pas à évoquer la possibilité d’encourager les fellahs à « se positionner sur les marchés extérieurs ».

Questions? Avec l'amidon de la pomme de terre, il est possible de produire du sirop de glucose. Pourquoi ne pas essayer alors que nous importons 100% de notre sucre.  Exporter de la pomme de terre (irriguée) implique exporter de "l'eau virtuelle*". Avons nous assez d'eau pour se permettre de nourrir les Européens de nos pommes de terre irriguées?

(*)L'eau et l'agriculture en Algérie - INBO

www.inbo-news.org/.../Brahim_Mouhouche_non_programme_TR4.pdf

D. BELAID 3.12.2013.

 

UN 2ème BARRAGE VERT?

L'Algérie doit lancer un second plan de barrage vert afin de contrer l'avancée du désert, a indiqué, selon l'APS, le 27.11.2013 le ministre de l'Agriculture et du développement rural, Abdelwahab Nouri.

"Nous avons lancé dans les années 1970 le programme du barrage vert parce que les autorités algériennes étaient conscientes de la gravité du phénomène de la désertification. Aujourd'hui nous devons, à la veille du lancement du programme quinquennal 2015/2019, faire un second plan de barrage vert pour essayer de contrer l'avancée du désert".

Il faudrait donner la parole aux spécialistes en la matière. Car, comme chacun le sait, pour lutter contre la désertification, il y a différents moyens. Il s'agit avant tout de répondre à l'agression du milieu par les activités humaines: surpâturage, labour de la steppe, labours qui provoquent le ruissellement, absences d'obstacles à ce ruissellement, absences de haies, de bandes enherbées, … Quel est l'impact sur la désertification de la politique de concessions agricoles? Ne pourrait-on pas, par exemple, imaginer un label « exploitation agricole respectueuse de l'environnement » et en tenir compte dans l'attribution des subventions agricoles?

D. BELAID 1.12.2013

 Sur le même sujet, un article plus long a été publié dans le blog "Paysans d'Algérie" (voir Rubrique EROSION).

 

RENCONTRES ALGERIE-BRETAGNE LAIT (ALBAN)

LUNDI 2.12.2013

  • 6H00 : vol direct Alger - Brest affrété spécialement pour l’opération
  • Visite des usines d’EVEN LAITA, 1ère coopérative laitière française, (Chiffre d’affaires : 1,1 md €, 2 370 personnes)
    Découverte des technologies fromagères et laitières les plus récentes
  • Déjeuner
  • Visite du groupe SILL, laiterie ayant diversifié ses activités agroalimentaires (baby-food, potages, plats cuisinés…) (CA : 320 M €, 750 personnes)
    Regard spécifique sur l’organisation de l’accompagnement des éleveurs par la cellule agro-élevage de Sill
  • Cocktail
  • Hébergement à Brest

MARDI 3.12.2013

  • Visite d’élevage
  • Découverte d’une exploitation à haut potentiel génétique et laitier
  • Table ronde : Ensemble, renforçons la filière laitière algérienne – partages d’expériences, d’idées et de projets
  • Cocktail-déjeuner networking
  • Rendez-vous B2B entreprises algériennes et bretonnes
  • 18H00 : vol retour Brest - Alger

Sources: www.alban-international.com/

 Contact:

Amina AMIROUCHE   Partenaire Alban’ en Algérie

cemra_alg@hotmail.fr

Tél. : +213 21 94 86 49

 

CEVITAL SOUHAITE PRODUIRE DES CHAMPIGNONS.

  28 nov. 2013 Econews.

 Après l’huile et le sucre, le groupe Cevital se lance dans la production de champignons en Algérie.  

  « Cevital a signé un contrat de partenariat avec une société portugaise pour réaliser une usine de production d’engrais biologiques pour développer la culture de champignons »,  a annoncé le P-DG de Cevital. Ce projet consiste à la réalisation d’une usine de production d’engrais organiques. Une installation pour assurer le développement de  la culture de champignons bio.

(...) Selon le P-DG de Cevital le projet sera opérationnel et productif dans 18 mois. Il ajoutera que la production attendue est de 2500 tonnes de champignons par an, avec l’objectif d’atteindre les 10.000 tonnes puis 25.000 tonnes dans  quatre ans. (...)  Mahmoud Chaa

 

LE PRIVE INVESTI DANS LES ABATTOIRS.

Roumadi Melissa note dans El Watan du 28.11.13 que "OLM Agro-développement est justement une entreprise privée de droit algérien qui entreprend d’investir dans les circuits de commercialisation des viandes rouges. Détenue par un groupe d’entreprises spécialisées dans la logistique, notamment Taupag, la toute jeune Sarl a été créée dans le but d’accompagner un investissement ambitieux dans le domaine des marchés aux bestiaux et abattoirs".Il s'agit là d'un' initiative intéressante. On peut se demander si de telles initiatives ne devraient pas être poussées jusqu'à la constitution de groupes d'appuis techniques aux éleveurs. Ainsi se constitueraient des filière agro-industrielles à intérêt réciproque comme cela se fait en tomate industrielle, lait ou blé dur de qualité. D BELAID 30.11.2013

 

 

POMME DE TERRE, EN EXPORTER?

 

 Aïssa BOUZIANE rapporte dans Maghreb Emergent du 3.12.2013 que: L’Algérie est en effet devenue autosuffisante en pomme de terre, selon le ministre de l’agriculture Abdelouahab Nouri, qui n’hésite pas à évoquer la possibilité d’encourager les fellahs à « se positionner sur les marchés extérieurs ».

Questions? Avec l'amidon de la pomme de terre, il est possible de produire du sirop de glucose. Pourquoi ne pas essayer alors que nous importons 100% de notre sucre.  Exporter de la pomme de terre (irriguée) implique exporter de "l'eau virtuelle*"? Avons nous assez d'eau pour se permettre de nourrir les Européens de nos pommes de terre irriguées?

(*)L'eau et l'agriculture en Algérie - INBO

www.inbo-news.org/.../Brahim_Mouhouche_non_programme_TR4.pdf

D. BELAID 3.12.2013.

 

DOSE D'AZOTE: photographiez votre parcelle, envoyez puis recevez les résultats

La société YARA propose une application originale pour ajuster les doses d'azote sur colza. Vivement que cela existe sur blé et que les normes soient adaptées à l'Algérie. "Pour utiliser ImageIT, il vous suffit de vous rendre dans une de vos parcelles puis de prendre plusieurs photos de la végétation à différents endroits. Vous envoyez ensuite ces photos vers les serveurs Yara qui effectuent les calculs de biomasse et de quantité d’azote absorbée puis vous renvoient les résultats sur votre smartphone ou dans votre boite email. L’utilisation d’imageIT est très simple, vous êtes guidé étape par étape". www.yara.fr/‎  3.12.2013

 

 

LE FOLL A ALGER, QUELLE COOPERATION?

 

Le Ministre de l'agriculture français Mr LE FOLL s'est rendu cette semaine à Alger. Quelle coopération développer entre les deux pays? Il y a un aspect à ne pas oublier: le mode d'organisation des chambres d'agriculture françaises, des coopératives agricoles et des instituts techniques. Souhaiter que des cadres et responsables professionnels Algériens s'imergent quelques semaines au sein de ces structures françaises ne signifie pas que nos structures agricoles aient démérité. Les associations de producteurs de miel Algériens ou les promoteurs du semis direct en Algérie n'ont pas à rougir de leurs résusltats. Ils sont plus qu'honorables. Idem concernant la contractualisation dans le domaine de la tomate industrielle qui a permis de multiplier les rendements par 3. Ci et là émergent en Algérie des modes efficients de diffusion du progrès technique agricole. Par aillleurs, la main mise de syndicats agricoles français telle la FNSEA sur le monde agricole français n'est certes pas un modèle pour nous. Mais force est de constater que des générations de responsables paysans représentatifs aux yeux de leurs pairs ont bâti en France des formes d'organisation efficaces proches du terrain: service technique de Chambres d'Agriculture, Coopératives Agricoles*, ... etc. C'est ce terreau là qu'il s'agit d'analyser. C'est vers ces structures qu'il s'agit d'aller lorsque des agriculteurs Algériens performants bénéficient d'un voyage d'études en France organisé par une société d'agro-fourniture locale ou par un groupe agro-industriel. Car ce sont ces structures intermédiaires entre recherche agronomique et agriculture qui nous manquent. Par ailleurs, elles permettent d'éviter l'inefficacité de la vulgarisation de type "top-down".

(*)

anciensite7.inra.fr/.../l'evolution+des+modes+de+gestion+de+la+qualité+...

D. BELAID 26.11.13  ex-Conseiller de la Chambre d'Agriculture de l'Oise.

 

ps: Découvrir les services de 2 Chambres d'Agriculture:

www.chambres-agriculture-picardie.fr/

Chambre d'agriculture de l'Oise - Chambres d'agriculture

www.chambres-agriculture.fr › ... › Les Chambres près de vous

 

LE RECYCLAGE, UNE RICHESSE AGRICOLE.

Bravo à cette jeune femme chef d'entreprise.

Des déchets ménagers sans plastique, alu, verre et papier cela peut permettre de faire du compost agricole... 23 nov. 2013.

 

 

Colza en Algérie, encore une année perdue.

 

La période de semis des colza s'est achevée en France et pour l'Algérie. En Algérie, le colza pousse très bien sur le littoral et à l'intérieur du pays. Des essais ont montré qu'on atteignait des rendements de 20 qx/ha. Alors que nous importons 100% de notre huile pourquoi ne pas lancer cette culture localement? Le colza demande les mêmes outils que le blé.

Ne faudrait-il pas développer une filière agro-industrielle pour les oléagineux avec une politique de contractualisation avec les agriculteurs comme nous le faisons si bien avec la tomate industrielle, le lait frais et de plus en plus avec le blé dur?

D. BELAID 3 Novembre 2013.

 

Algérie: interdire la charrue?

 

Avec le retour des pluies la campagne « labours-semailles » bat son plein. Faut-il interdire les charrues? Elles sont accusées d'être à l'origine de l'érosion. Le labour destructure les sols qui sont emportés par les violentes pluies d'automne. La couleur marron des eaux de nos oueds en crue est là pour en témoigner. Sédiments qui envasent les barrages. Certes, ce n'est pas la seule cause. Mais la charrue reste le principal ennemi de la terre algérienne. Il existe des solutions au non-labour. C'est le cas du semi-direct.

On ne peut pas du jour au lendemain remplacer la charrue. Mais on pourrait édicter une charte de bonne conduite. Pas de charrue sur l'exploitation? 2 bons points attribués. Charrue remplacée par un outil à dent moins agressif? 1 point. Des bandes enherbées, des haies plantées perpendiculairement à la pente? 2 points. Les exploitations agricoles pourraient ainsi être classées selon leur respect de l'agriculture durable. Classement qui fixerait le niveau des subventions attribuées à l'exploitant.

L'expérience pourrait concerner des zones pilotes. Il s'agirait d'en discuter avec les concernés, les services agricoles, des universitaires, voir ce qui se fait à l'étranger. Il y a urgence.

D. BELAID 6 Novembre 2013

 

 

Des peignes pour les oliviers.

7 Nov. 2013

La politique actuelle de renouveau agricole se traduit par une nette augmentation des oliveraies. L'action des pouvoirs publics est considérable: aide à la plantation, à l'achat d'intrants ou à l'irrigation. Il s'agit maintenant de récolter les fruits de ces efforts. Or, en la matière pas de machines, il faut y aller à la main: olive par olive. Résultat, un ouvrier ne peut récolter que 4 arbres/jour notait hier Mohamed Kali dans El Watan. Et de rajouter: « à l’heure actuelle, un cageot d’olives de 19 à 21 kg est cueilli pour 350 DA » ce qui peut correspondre jusqu'à la moitié du revenu global d'un agriculteur.

La solution? Utiliser comme en Espagne des peignes mécaniques. Ce qui permet à un seul ouvrier de récolter 15 arbres/jour. Sauf que ces peignes n'existent pas localement. Ni les secoueurs de troncs d'ailleurs. Ces « peignes » consistent en un long tube en aluminium disposant d'un petit moteur portatif actionnant à l'extrémité une sorte de brosse à cheveux rotative. Cette brosse, munie de gros doigts caoutchoutés, peigne littéralement les rameaux faisant ainsi tomber les olives. Il serait possible d'importer ces outils. Il serait également possible de réunir dans le pôle d'excellence concerné producteurs, techniciens, universitaires, artisans et industriel afin de discuter de la question.

Ce type de démarche serait également à initier pour mettre au point des cabines chauffées sur les tracteurs agricoles, des fourches hydrauliques à l'avant de ces engins, des nacelles élévatrices pour soigner et récolter les palmiers dattiers, des planteuses et arracheuses de pomme de terre, des pivots d'irrigation, des semoirs pour semis direct, des …

L'agriculture est un métier pénible qui oblige à des gestes répétitifs et à la manutention de charges lourdes sous la chaleur ou la pluie. Le travail des ouvriers agricoles serait grandement facilité par ces outils motorisés qui pourraient être fabriqués localement. D. BELAID.

 

SECHERESE, UNE FATALITE? NON, IL Y A LE SEMIS DIRECT.

El Watan titre ce jour en Une :"Retard des pluies : L’inquiétude gagne les fellahs"

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

Extrait:

"Le retard prolongé de la pluie inquiète de plus en plus les agriculteurs et risque de porter un coup dur aux cultures. Une angoisse que partage avec fatalisme le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Abdelwahab Nouri : «Les météorologues avaient prévu qu’il y aurait des précipitations en octobre…»".

 

Le non labour avec semis direct permet de semer en conditions sèche et à très grande vitesse. Le chisel (outil à dents) peut également remplacer la charrue. Il existe donc des solutions techniques. Ce n'est pas une nouveauté que le mois d'octobre puisse être sec.

Il reste à espérer que les conseillers de Mr le ministre l'informent sur les extraordinaires possibilités du semis direct. Certes, on ne peut convertir toutes les exploitations à cette nouvelle technique. Mais elle mérite toute l'attention des responsables agricoles. Il faudrait même demander à la société nationale de matériel agricole de prévoir de monter sous contrat et/ou produire localement ces semoirs adaptés à nos conditions. L'ITGC a fait des essais de semis direct et possède des références sur ce nouveau mode de semis.

D. BELAID 11 Nov. 2013.

 

RETARD DE LA CAMPAGNE « LABOURS SEMAILLES » UNE FATALITE?  NON, CAR CE SERAIT OUBLIER LA TECHNIQUE DU SEMIS DIRECT.

Djamel BELAID 11 Novembre 2013.

Depuis plusieurs semaines la presse fait état de retard dans l’avancement de la campagne dite de « labours-semailles ». Trop souvent la pratique en vigueur consiste à attendre les pluies pour labourer et ensuite semer. Le problème est que si les pluies d’automne ne sont pas au rendez vous les semis ne se font pas. Avec une charrue, il est difficilement possible de travailler en sec. La terre est dure, le tracteur peine, le moteur chauffe.

Devons nous attendre ?

 

QUELLES SONT LES CONSEQUENCES DE CE RETARD ?

Tout d’abord il faut dire que les agriculteurs sèmeront même si cela doit se faire en décembre. Mais pour le blé, cela se traduit par une baisse de rendement. La plante n’a pas le temps de s’implanter avant les grands froids. Lorsque le printemps arrive, elle n’a pas le temps de rattraper son retard de croissance. Les chaleurs de mai et juin viendront arrêter son développement. Résultats : peu d’épis par pied de blé, ou des épis peu fournis ou aux grains peu remplis. Augmenter les rendements céréaliers en Algérie, cela commence par semer à la date voulue.

Plus grave, cette incertitude sur les produits céréaliers dans l’exploitation fait que l’agriculteur associe céréales à une production aléatoire. Il l’associe donc systématiquement à l’élevage ovin soit en maintenant un troupeau sur l’exploitation soit en louant à prix d’or aux éleveurs venant de la steppe ses chaumes après la récolte. Or, le mouton constitue un véritable frein à l’augmentation des rendements céréaliers. Ces chaumes, voire ces pailles  qui  servent à nourrir les bêtes devraient être enfouis dans le sol pour produire de l’humus et maintenir sa fertilité.

 

EXISTE-T-IL DES SOLUTIONS POUR PALLIER A CETTE SITUATION?

Effectivement, il existe des solutions. Celles-ci s’appellent non-labour, elles consistent à ne plus labourer le sol. A la place de la charrue, on passe un outil à dent (chisel) ou mieux, on sème directement sur le sol nu. C’est la technique dite du « semis-direct ». Le sol est travaillé seulement à l’endroit où on dépose la graine. Le semis direct se développe au Brésil, Argentine, Turquie, Syrie et dans tout le bassin méditerranéen. Ces techniques possèdent également l’avantage de réduire l’érosion des sols agricoles.

 

CETTE TECHNIQUE EST ELLE POSSIBLE EN ALGERIE ?

Si on analyse les façons de procéder des agriculteurs Algériens avant la colonisation, on s’aperçoit qu’ils pratiquaient le semis direct, du moins à leur façon. Ils jetaient la semence sur le sol nu et passaient ensuite  l’araire en bois. Celle-ci ne travaillait le sol que sur une faible profondeur. Cela préservait l’humus du sol produit par les racines et n’induisait pas d’érosion. Ce sont les vers de terre  qui remuaient le sol. La jachère pâturée qui précédait les céréales réduisait la pression des mauvaises herbes. L’intrusion de la charrue en acier a bouleversé cet équilibre sans forcément améliorer les rendements sur le long terme.

En Algérie, il est tout à fait possible de semer sans labourer. Des agriculteurs et cadres de l’agriculture développent cette façon de faire à Sétif.

 

QUELS SONT LES RESULTATS LOCAUX OBTENUS AVEC SEMIS DIRECT ?

Les rendements obtenus en semis-direct au niveau de la ferme pilote de Sersour (Sétif) sont équivalents, voire, supérieurs* de 2 à 3 quintaux/hectare à la conduite conventionnelle. Quant aux charges de mécanisation, elles passent de 8 750 DA/ha à seulement 4 500 DA/ha en semis direct. Faut dire qu’en conduite conventionnelle, installer une céréale revient à labourer, réaliser 2 recroisages au cover-crop pour affiner le lit de semences puis enfin semer. Cela prend 6h30 heures/ha alors qu’en semis direct il suffit de passer un herbicide puis semer ce qui correspond à 1h45.

En Tunisie et au Maroc où le semis direct commence à être utilisé depuis plusieurs années, les résultats sont sans équivoque. En année sèche alors que des agriculteurs ne récoltent rien, ceux utilisant le semis direct arrivent à récolter**. L’explication vient du fait que le non-labour ne dessèche pas le sol. En plus, il permet à l’eau de pluie de mieux s’infiltrer***.

 

 

MAIS SI LE SEMIS DIRECT EST SI SEDUISANT POURQUOI N’EST IL PAS PLUS UTILISE EN ALGERIE?

Le semis direct est relativement nouveau en Algérie, encore peu de monde en parle. En plus il remet en cause le paradigme du labour. Pour les agriculteurs mais aussi pour nombre de cadres, le labour est la base de toute culture. Il faut dire aussi qu’il exige un semoir lourd qui est peut représenter 3 fois le prix d’un semoir classique et qui sont actuellement importés. Ces semoirs nécessitent souvent d’être tirés par des tracteurs d’assez forte puissance. Cependant, il existe des modèles moins lourds (dont un modèle syrien mis au point par des experts internationaux et actuellement testé à Sétif).

Enfin, comme le labour contribue à réduire les mauvaises herbes, adopter le semis-direct implique de pratiquer un désherbage chimique. Or, un grand nombre d’exploitations ne sont pas encore équipées en pulvérisateurs. Le semis-direct implique une plus grande maîtrise technique. C’est toute une chaîne de travail qui se trouve modifiée. Pour les petites exploitations céréalières, il n’est pas évident d’acquérir ce matériel et de changer de pratiques. La solution serait l’acquisition de semoirs à plusieurs exploitants comme cela se pratique beaucoup en Tunisie.

-----------------

Notes :

(*)wilaya de Sétif - Algérie - Agriculture de Conservation

www.agriculture-de-conservation.com/Pratique-de-l-agriculture-de.html

 

(**) consulter sur you tube le témoignage d’un ingénieur agronome tunisien « Agriculture de conservation en Algérie).

(***) On peut consulter l’extraordinaire travail réalisé par le Pr.  Rachid MRABET au niveau du Centre d’Aridoculture de Settat (Maroc). www.un.org.ma/IMG/pdf/CEA_09_fr.pdf

 

 

 

COLZA FOURRAGER, A INTRODUIRE EN ALGERIE.

D. BELAID  13 Novembre 2013.

Le colza fourrager est une plante facile à installer début septembre avec une irrigation d'appoint. (Suite Rubrique "Brèves"). Les pluies automnales prenant ensuite le relais. Ce fourrager pousse très vite et fourni rapidement de la matière azotée pour les vaches laitières ou les brebis.  Pour semer un ha, il suffit de 4 à 6 kg de semencess. Il est supérieur à une orge en vert "el gssil" et peut être maintenu jusqu'aux premiers gels ou utilisé avant d'installer une céréale. A découvrir ... (documentation abondante sur le Net).

 

 

 

ATTENDRE LA PLUIE POUR SEMER? NON, IL Y A LE SEMIS DIRECT.

   

"Les pluies qui s’abattent, depuis vendredi, sur l’ensemble de la région de Chlef, à l’instar de plusieurs wilayas du pays, ont été favorablement accueillies par la population locale, en particulier par les agriculteurs. (...). “La situation allait être alarmante, non seulement pour nous en tant que fellahs, mais aussi pour le pays. El-Hamdoulah, notre vœu est enfin exaucé" écrit le journal Liberté ce 19 Nov 2013.

Il reste à espérer que les services agricoles informent à l'avenir les agriculteurs sur les possibilités du semis direct qui permet de semer même sans pluie. Semer en retard, c'est perdre du rendement. D. BELAID 19 Nov. 2013.

 

 

ALGERIE, ENSILAGE MAÏS.

la société AgroPlus propose l'enrubanage de

balles de maïs fourrage.

http://youtu.be/Kn7AT00w6Bs

 

 

 

 

 

 

Rédiger un commentaire

Commentaires

  • Visiteur (mercredi, 30. octobre 2013 11:33)

    Site intéressant.

  • DRISSI TAOUFIK (vendredi, 30. mai 2014 21:31)

    je vous remercie pour avoir focaliser toute cette mine d'information .afin de faire bouger l'industrie de transformation..(négociant en machinisme agricole)

  • hamid (mercredi, 02. juillet 2014 18:07)

    pourquoi ne pas parler du vetiver , plante qui est utilisée pour combattre l'érosion , bonne continuation .

  • bouziza (lundi, 17. novembre 2014 15:05)

    pourqoui en ne trouve pas de semences (blé dur ou tendre) au niveau de la ccls de tlemcen pourqoui cette pénurie pendant plus de deux mois toujours la meme réponse il n\'ya rien

  • kamel ben (samedi, 10. janvier 2015 12:50)

    Bonjour,
    vous me demandez de vous communiquer mon adresse mail, la voici: kamel. benmohammed@gmail.com
    Merci de ne plus afficher sur cette page commentaire le message en question
    cordialement
    K.B

Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires

TECHNIQUE/BUSINESS

 

 

CONTACT

djamel.belaid@ac-amiens.fr

 

SITE HEBERGE

PAR 1&1

www.1and1.fr?kwk=197583116

 

PUBLICITE

Vêtements femmes

 

SANTE

Soigner son diabète

 

PUBLICATIONS

Agriculture de conservation

ITGC 2015 211 pages.

 

LIENS CONSEILLES

GRDC Australie

Céréales, transfert de technologie

 

GUIDES TECHNIQUES

Super guides de cultures.

 

 

للز ا رعة الحافظة

Construction de semoir

 

Alternatives Rurales  Pratiques agricoles au Maghreb

 

New Medit

Revue agronomique

 

Entraid

Matériel agricole

 

Permaculture DZ

Site Amis de P. RAbhi

   

E L E V A G E

Conseil en élevage en Algérie

Leader Sheep

 

Elevage de cailles

Cailles dans un garage

 

OPPORTUNITES D'INVESTISSEMENT

Ghriss Mascara - Algérie | Un fellah fabrique une ... - YouTube

Vidéo pour "https://youtu.be/r32AypUxdPg"
https://www.youtube.com/watch?v=r32AypUxdPg
o ...

Fabrication savon d'Alep

Technique artisanale.

 

 

Huile de menthe.

Principe: par distilation. Usage: bloquer la germination des pommes de terre

 

www.google.com/patents/WO2009068803A2?cl=fr

 

Semoir semis-direct:

Essai d'un prototype.

www.youtube.com/watch?v=SJcHIT7HY3c

 

 

Démarche cluster Unido * * * *

Comment développer son activité au sein d'un cluster

dans sa région. Cas de l'olive à Bouira.

www.unido.org/fileadmin/user...we.../interno_web_DEF.pdf
 
 

 

Utiliser le fumier

des élevages.

 

Production de biogaz

 

 

 

Traitement de semences

Semences de ferme.

 
www.youtube.com/watch?v=N-oqfVDvAnQ

 

 

 

How To Use A Pressure Canner

Atelier de conserves

www.youtube.com/watch?v=A-fFAlldDKM

 

How To Make Seitan - Viande végétale

www.youtube.com/watch?v=s9vHa66Bm5E

 

 

Espaces verts machine élagage taille

Elagage des arbres en ville ou en verger.

www.youtube.com/watch?v=uX3dgBNigRU

 

Contact:

www.coupeco.com/coupeco/contents/tailler_arbre_elagage/index.jsp?...

 

 

NOUVELLES TECHNOLOGIES

 

Irrigation nano

au Maroc.

 

Semoir Semis direct Irakien****

Ras Ar-Rumuh - YouTube

Vidéo pour "https://youtu.be/pS1yuxCH844"
www.youtube.com/watch?v=pS1yuxCH844
 

 

Grass Farmer 1414 - YouTube

Pour semer la jachère pâturée

Vidéo pour "https://youtu.be/plIp8DTJFKM"
https://www.youtube.com/watch?v=plIp8DTJFKM
 

 

Aquatrad Subsurface Drip System

www.youtube.com/watch?v=-DBdZ1XvRAo

 

 

ACTU ENTREPRISES

 

Vidéo pour "http://youtu.be/OPMTbk9vTIQ"
www.youtube.com/watch?v=OPMTbk9vTIQ

 

Tapis et revêtements (Algerian Bovines)

www.youtube.com/watch?v=fHrLyufuxCI

 

 

C O U P  DE C O E U R

قناة الشروق - تقنية البذر المباشر ITGC - semis ... - YouTube

Vidéo pour "https://youtu.be/xI254EcfDzs"
 
 
 
https://www.youtube.com/watch?v=xI254EcfDzs

 

Crème au chocolat - chef iatto tv - YouTube

"Danettes" au lait de soja et agar-agar

Vidéo pour "https://youtu.be/Vdch6K-mP9M"
www.youtube.com/watch?v=Vdch6K-mP9M

 

 

 

Engrais céréales

Solution Profert Azosul

 

 

 

 

Agrumes intensifs

Conseils de Mohamed MAYOUF

 

 

 

Désherbage bio - YouTube

Vidéo pour "https://youtu.be/q7Wyv0uTfp8"

www.youtube.com/watch?v=q7Wyv0uTfp8

 

 

Betterave sucre au Maroc

Barak Allah oufik Si Abdeslam.

 

www.youtube.com/watch?v=Cecv09YiipI

 

 

SITES .FR

Arvalis

 

Oléagineux

 

SITES .DZ

www.crstra.dz

www.inpv.dz

 www.itgc.dz

 

LE SITE.

Ce site vise à réaliser une veille technologique concernant l'agriculture en milieu semi-aride. Nous proposons ainsi de réaliser un transfert de technologie. Beaucoup d'agriculteurs et agronomes sont à l'origine de techniques innovantes, nous essayerons de mieux les faire connaître.

 

L'auteur de ce site est un ingénieur agronome ayant travaillé sur le terrain en Algérie (Batna) et en France (Oise). Passionné d'agronomie et d'une curiosité insatiable, il se propose d'être un "passeur de savoir".

ps: les contributions externes sont les bienvenues.


Mot d'ordre du site

"Une idée nouvelle par jour".

 

Nombre connexions:

100 000         en 2014

200 000 le 15.03.2015

300 000 le 13.09.2015

400 000 le 28.02.2016

500 000 le 07.07.2016

600 000 le 05.02.2017

700 000 le 02.07.2017

Merci pour votre intérêt.