La culture du figuier en Algérie.
Une brochure pour tous ceux qui souhaitent planter un figuier dans leur cour ou faire de grandes plantations.
BrochureFiguier.pdf
Document Adobe Acrobat [386.8 KB]
A L G E R I E   F I G U I E R S

Méthode rapide de bouturage du figuier - YouTube

Vidéo pour "http://youtu.be/kkKAFI-FfQo"
www.youtube.com/watch?v=kkKAFI-FfQo

http://www.elwatan.com/images/2013/08/29/figues1_1748618_465x348.jpg


Le figuier n'est pas un arbre exigent. C'est sans doute la raison pour laquelle il est aujourd'hui si présent dans le nord du pays, essentiellement en Kabylie. Mais sa culture mériterait d'être valorisée.
A Tizi Ouzou, les agriculteurs ont besoin de soutien
La septième édition de la Fête de la figue du village Lemsela, commune d’Illoula Oumalou, dans la daïra de Bouzeguène, 60 km à l’est de Tizi Ouzou, s’est ouverte hier sous la conduite de l’association Tighilt Lemsela et du comité de village. Cette rencontre veut réunir différents producteurs, promoteurs et associations et sensibiliser les pouvoirs publics pour la prise en charge matérielle et financière de cette culture de montagne qui enregistre depuis quelques années un important regain d’intérêt. Outre «dekkar», une espèce utilisée pour la caprification (méthode de pollinisation artificielle), il existe des figues dites blanches, comme «abakur amelal», «taghanimt», «taamriout », «Tazerart» et des figues violettes comme «abakur averkan», «ajanjar», «aranim», «aanqiq»… ainsi qu’une variété de figues assez originales comme «tabuyahbult» de forme plate qui ne peut être transformée en figue sèche. Depuis très longtemps, la figue est intimement liée à l’histoire et à la culture de la Kabylie. Le figuier offre aujourd’hui de grandes opportunités de valorisation de vastes terres marginales et d’intégration économique des régions montagneuses par la création d’emplois et de petits investissements. Il reste que sur le terrain, les producteurs de figues, à l’instar de ceux des Beni Maouche dans la wilaya de Béjaïa, se heurtent à de nombreux problèmes, comme celui du renouvellement du patrimoine arboricole, dont la majorité des plants sont très vieux et produisent de moins en moins de fruits. Il faudra procéder à la plantation de centaines de nouveaux figuiers qui mettront malheureusement plusieurs années avant de donner une production satisfaisante. Des dispositifs de soutien sont nécessaires pour la plantation et la greffe d’arbres fruitiers ainsi que des opérations portées par les dispositifs tels les plan ruraux de développement intégrés à l’instar du PPDRI. Cependant, les procédures administratives sont tellement lourdes et complexes, que les paysans de la région préfèrent travailler leur terre en ne comptant que sur leurs propres moyens. La conjoncture actuelle marquée par la difficulté économique des ménages, le chômage et le départ des jeunes vers les villes incitent à développer des créneaux agricoles locaux très porteurs. La culture de la figue doit pousser les investisseurs à mettre les moyens pour développer la commercialisation et la labellisation de ce produit du terroir.
Kamel Kaci

Béjaïa, à la pointe du développement
Avec l’olivier, la figue est en Kabylie plus qu’une culture. Peu gourmande en eau, résistante à la sècheresse, adaptée à tous les sols et peu exigeante en soins, elle est le fruit star de la région. La Chambre de l’agriculture de Béjaïa estime à près de 11 000 ha les plantations de figuiers, avec une plus grande densité dans le pays, Barbacha-Feraoun-Smaoun, et plus loin à l’ouest dans la haute Soummam, à Beni Maouche. Ces deux massifs à eux seuls détiennent environ 8000 ha de figueraies. Les botanistes de l’Institut technique de l’arboriculture fruitière et de la vigne ont planté et suivi près de 35 espèces à la ferme expérimentale de Tazmalt. Les deux variétés les plus cultivées en Kabylie sont : taghanimt ou taamriwth et azandjar, cette dernière a la peau noire ou violette foncée. Les figuiculteurs de Beni Maouche, qui engrangent une récolte annuelle de 4000 quintaux, incarnent l’avant-garde du développement de la filière. Conscients que leur regroupement peut davantage insuffler une relance de la filière, ils créent en 2009 l’Association des figuiculteurs de la wilaya de Béjaïa. L’objectif à terme : revaloriser la production compte tenu de la raréfication de la culture consécutive à l’exode rural, l’envahissement du béton et les nombreuses pertes causées par les incendies. L’association a d’abord mis sur pied une coopérative de transformation et de conditionnement. A long terme, le but est de revenir aux exportations, si l’on se rappelle les quantités industrielles expédiées autrefois par l’OFLA et avant cela par la maison Tamzali. En septembre, lors des Rencontres méditerranéennes de Béjaïa, sera discuté un projet : «Le figuier arbre nourricier au cœur des systèmes agraires de montagne». Un projet agricole voisin, à Montpellier, baptisé Bede (Biodiversité : échange et diffusion d’expériences), cherche dans ce sens à encourager les échanges entre des arboriculteurs maghrébins, faisant face aux mêmes contraintes agroalimentaires, diversifier les usages de la figue transformée, plus compatibles avec les modes de consommation actuels et enfin rapprocher les figuiculteurs éparpillés sur les massifs montagneux d’est en ouest, en Algérie. Les services agricoles ne sont pas restés en marge du développement. La Chambre de l’agriculture a, de son côté, organisé des formations de conduite des figueraies, entre autres, pour la maîtrise de la taille et la caprification. R. Oussada

A Bouira, les figuiers victimes des incendies
Le figuier est l’arbre fruitier que la majorité des populations des zones rurales cultivent depuis plusieurs générations. Rares sont les les familles qui ne disposent pas d’une figueraie. C’est l’investissement le moins coûteux de l’arboriculture fruitière. Bouira, comme les autres wilayas du nord, possède ses propres vergers, même si depuis cinq ans, les incendies ont réduit en cendre des centaines d'hectares. La superficie totale du figuier dans la wilaya est estimée à 1962 ha –dont 1663 en production–, selon les informations recueillies auprès de la direction des services agricoles. Pour 2013, les services agricoles tablent sur une production prévisionnelle de 60 000 quintaux de figue. Depuis le début de la saison à ce jour, la cueillette de la figue, qui concerne uniquement une superficie de 102 hectares du figuier précoce qui se trouve en abondance dans les régions de Kadiria, Souk Lekhmis, Lakhdaria, M’chedallah et les régions de montagne, notamment le flanc sud du Djurdjura, a atteint déjà près de 3440 quintaux (rendement de 34 q/ ha). Des responsables de la DSA affirment que des pics de rendement dépassant parfois les 50 q/ha. Quant au figuier ordinaire, la cueillette vient tout juste de commencer. Cela pourrait se prolonger jusqu’au mois de novembre. Sur le marché local, la figue est cédée à 150 DA le kilo.
Ali Cherarak

TECHNIQUE/BUSINESS

 

 

CONTACT

djamel.belaid@ac-amiens.fr

 

SITE HEBERGE

PAR 1&1

www.1and1.fr?kwk=197583116

 

PUBLICITE

Vêtements femmes

 

SANTE

Soigner son diabète

 

PUBLICATIONS

Agriculture de conservation

ITGC 2015 211 pages.

 

LIENS CONSEILLES

GRDC Australie

Céréales, transfert de technologie

 

GUIDES TECHNIQUES

Super guides de cultures.

 

Le semis direct en Syrie.

Une expérience pour l'Algérie****.

 

للز ا رعة الحافظة

Construction de semoir

(aller en bas de la page)

 

Alternatives Rurales  Pratiques agricoles au Maghreb

 

New Medit

Revue agronomique

 

Entraid

Matériel agricole

 

Permaculture DZ

Site Amis de P. RAbhi

   

E L E V A G E

Conseil en élevage en Algérie

Leader Sheep

 

Elevage de cailles

Cailles dans un garage

 

OPPORTUNITES D'INVESTISSEMENT

Ghriss Mascara - Algérie | Un fellah fabrique une ... - YouTube

Vidéo pour "https://youtu.be/r32AypUxdPg"
https://www.youtube.com/watch?v=r32AypUxdPg
o ...

Fabrication savon d'Alep

Technique artisanale.

 

 

Huile de menthe.

Principe: par distilation. Usage: bloquer la germination des pommes de terre

 

www.google.com/patents/WO2009068803A2?cl=fr

 

Semoir semis-direct:

Essai d'un prototype.

www.youtube.com/watch?v=SJcHIT7HY3c

 

 

Démarche cluster Unido * * * *

Comment développer son activité au sein d'un cluster

dans sa région. Cas de l'olive à Bouira.

www.unido.org/fileadmin/user...we.../interno_web_DEF.pdf
 
 

 

Utiliser le fumier

des élevages.

 

Production de biogaz

 

 

 

Traitement de semences

Semences de ferme.

 
www.youtube.com/watch?v=N-oqfVDvAnQ

 

 

 

How To Use A Pressure Canner

Atelier de conserves

www.youtube.com/watch?v=A-fFAlldDKM

 

How To Make Seitan - Viande végétale

www.youtube.com/watch?v=s9vHa66Bm5E

 

 

Espaces verts machine élagage taille

Elagage des arbres en ville ou en verger.

www.youtube.com/watch?v=uX3dgBNigRU

 

Contact:

www.coupeco.com/coupeco/contents/tailler_arbre_elagage/index.jsp?...

 

 

NOUVELLES TECHNOLOGIES

 

Irrigation nano

au Maroc.

 

Semoir Semis direct Irakien****

Ras Ar-Rumuh - YouTube

Vidéo pour "https://youtu.be/pS1yuxCH844"
www.youtube.com/watch?v=pS1yuxCH844
 

 

Grass Farmer 1414 - YouTube

Pour semer la jachère pâturée

Vidéo pour "https://youtu.be/plIp8DTJFKM"
https://www.youtube.com/watch?v=plIp8DTJFKM
 

 

Aquatrad Subsurface Drip System

www.youtube.com/watch?v=-DBdZ1XvRAo

 

 

ACTU ENTREPRISES

 

Vidéo pour "http://youtu.be/OPMTbk9vTIQ"
www.youtube.com/watch?v=OPMTbk9vTIQ

 

Tapis et revêtements (Algerian Bovines)

www.youtube.com/watch?v=fHrLyufuxCI

 

 

C O U P  DE C O E U R

قناة الشروق - تقنية البذر المباشر ITGC - semis ... - YouTube

Vidéo pour "https://youtu.be/xI254EcfDzs"
 
 
 
https://www.youtube.com/watch?v=xI254EcfDzs

 

Crème au chocolat - chef iatto tv - YouTube

"Danettes" au lait de soja et agar-agar

Vidéo pour "https://youtu.be/Vdch6K-mP9M"
www.youtube.com/watch?v=Vdch6K-mP9M

 

 

 

Engrais céréales

Solution Profert Azosul

 

 

 

 

Agrumes intensifs

Conseils de Mohamed MAYOUF

 

 

 

Désherbage bio - YouTube

Vidéo pour "https://youtu.be/q7Wyv0uTfp8"

www.youtube.com/watch?v=q7Wyv0uTfp8

 

 

Betterave sucre au Maroc

Barak Allah oufik Si Abdeslam.

 

www.youtube.com/watch?v=Cecv09YiipI

 

 

SITES .FR

Arvalis

 

Oléagineux

 

SITES .DZ

www.crstra.dz

www.inpv.dz

 www.itgc.dz

 

LE SITE.

Ce site vise à réaliser une veille technologique concernant l'agriculture en milieu semi-aride. Nous proposons ainsi de réaliser un transfert de technologie. Beaucoup d'agriculteurs et agronomes sont à l'origine de techniques innovantes, nous essayerons de mieux les faire connaître.

 

L'auteur de ce site est un ingénieur agronome ayant travaillé sur le terrain en Algérie (Batna) et en France (Oise). Passionné d'agronomie et d'une curiosité insatiable, il se propose d'être un "passeur de savoir".

ps: les contributions externes sont les bienvenues.


Mot d'ordre du site

"Une idée nouvelle par jour".

 

Nombre connexions:

100 000         en 2014

200 000 le 15.03.2015

300 000 le 13.09.2015

400 000 le 28.02.2016

500 000 le 07.07.2016

600 000 le 05.02.2017

700 000 le 02.07.2017

Merci pour votre intérêt.